• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bergerac : un turnover au centre de santé municipal ?

Depuis son ouverture, le centre de santé a enregistré 29 000 passages. / © C.Michelland / France 3 Périgord
Depuis son ouverture, le centre de santé a enregistré 29 000 passages. / © C.Michelland / France 3 Périgord

Ouvert depuis février 2017, le centre de santé municipal accueille près de 2000 patients en consultation. Pourtant, déjà deux médecins salariés ont décidé de mettre un terme à leur contrat. Pourquoi ces départs si précoces ? 

Par Margaux Dubieilh

Vite arrivés, vite repartis. Deux salariés du centre de santé municipal de Bergerac ont décidé de quitter leur poste, alors qu'ils l'occupaient depuis un an et demi. La mairie tente de trouver des remplaçants, mais une question de pose : va-t-on assister à une situation de turnover dans les prochains mois ? 
 

En manque de médecins

Ce centre de santé était une nécessité pour la commune de Bergerac. En effet, ces dernières années, de nombreux généralistes sont partis à la retraite dans l'agglomération, laissant leurs patients sur le carreau. Avec seulement 20 médecins pour 30 000 habitants, la mairie a décidé de mettre en place une structure capable de traiter ces personnes efficacement. D'après elle, les résultats sont très satisfaisants : le centre a enregistré entre 1900 et 2000 patients depuis son ouverture.
 

Départs précoces

Lors de son inauguration en février 2017, trois médecins ont été recrutés pour assurer les soins. Un quatrième, à la retraite, a été engagé à temps partiel pour leur prêter main forte. Leur particularité : ils exerçaient leur métier en tant que salariés.

Mais depuis, deux généralistes ont décidé de mettre un terme à leur contrat. D'après l'adjointe au maire en charge de la santé, leur choix aurait été motivé par des raisons personnelles : 
 
Interview de Liliane Brandely, adjointe à la mairie en charge de la santé


Comment assurer le suivi des patients ?

Le dernier médecin à quitter son poste est parti en septembre 2018.  Toujours d'après l'adjointe, il ne devrait pas y avoir de soucis pour les patients qui ont été suivis par celui-ci: ils peuvent être pris en charge par un autre salarié de la structure. En effet,  le centre de santé municipal est défini comme le médecin traitant de ces personnes, et a donc une obligation de soin envers eux.

Mais d'après Benoit Blanc, vice-président des médecins généralistes du pôle de santé privé de Bergerac, plusieurs patients du centre municipal sont venus se soigner auprès de son personnel après avoir perdu leur docteur. 
Benoit Blanc, vice-président des médecins généralistes au Pôle de santé privé de Bergerac

Le poste vacant au centre de santé devrait être pourvu rapidement. Reste à espérer que les médecins salariés restent dans la structure pour de bon. 

Sur le même sujet

L’Historail, le musée du chemin de fer rend hommage aux Etats-Unis

Les + Lus