A Bergerac, la permanence du député LaRem Michel Delpon couverte d’affiches hostiles

Le député ne porte pas plainte. La police a saisi les affiches

La permanence du député de Bergerac Michel Delpon (LaRem) couverte d’affiches hostiles dans la nuit de vendredi à samedi.
La permanence du député de Bergerac Michel Delpon (LaRem) couverte d’affiches hostiles dans la nuit de vendredi à samedi. © photo amateur
Tôt samedi matin, Michel Delpon a retrouvé la façade de sa permance couverte d'affiches hostiles à son encontre sur lesquelles on peut lire :

Tu nous rendras des comptes, opportuniste, Papon, notre député nous a trahi, ou encore Delpon, ta conscience te poursuivra ici et au-delà.

Le député de Bergerac apparaît également en photo aux côtés d'Emmanuel Macron, tous deux affublés d'un nez de clown.

Sur une des affiches où est écrit "j'ai voté la loi anti-manifestants", il lui est reproché d'avoir voté la loi "anti-casseurs" mardi 5 février à l'Assemblée nationale. Sur les quatre députés LaRem de Dordogne, trois ont voté cette loi.

 
© DR


Michel Delpon n'a pas souhaité porter plainte.

Michel Delpon, 70 ans, appartient au groupe politique du président Macron, La République en marche. Il est élu dans la deuxième cironscription de Dordogne.
   
© photo amateur
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique société gilets jaunes
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter