Suite à l'Assemblée générale des cheminots hier, les salariés du Technicentre de Périgueux ont décidé d'effectuer un acte symbolique face à la délégation de la SNCF venue leur rendre visite aujourd'hui. Ils ont déposé leur casque pour manifester leurs désaccord avec les 30 pertes d'emploi prévues

Les employés de la SNCF dénoncent la mise à mort délibérée de leur activité à Périgueux ©France 3 Périgords

Ils en sont persuadés : il y aurait largement de quoi fournir du travail à tous les salariés de Périgueux... s'il y en avait la volonté. Une volonté qui "n'y est pas " visiblement, puisque la direction annonce déjà des réductions de personnel. Une activité qui ne sera pas perdue pour tout le monde, selon les syndicats. Supprimer le travail, c'est en faire cadeau à la société privée Alsthom.

Se pose donc la question des choix faits par la direction, de la raison pour laquelle, ici comme ailleurs, on choisit délibérément de réduire la voilure publique. Etant évident que les pertes d'emploi ici entraînent un apauvrissement ailleurs... générateur d'autres pertes d'emplois. 

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité