Déviation de Beynac : plus de 1000 manifestants pro-déviation, Jean Lassalle en renfort de Germinal Peiro

Nouvelle démonstration des pro-déviation ce dimanche qui se sont rassemblés pour manifester malgré une décison du Conseil d'Etat. En tête de cortège, le président du département Germinal Peiro déterminé plus que jamais et le député béarnais Jean Lassalle.

Le président du département de la Dordogne Germinal Peiro et le député béarnais Jean Lassalle lors de la mobilisation en faveur de la déviation de Beynac dimanche 13 septembre.
Le président du département de la Dordogne Germinal Peiro et le député béarnais Jean Lassalle lors de la mobilisation en faveur de la déviation de Beynac dimanche 13 septembre. © Maria Laforcade
1150 personnes selon la police ont défilé ce dimanche matin à Beynac, près de Sarlat en Dordogne.

► Les pro-déviation ne baissent pas les bras

Parmi les pro-déviation, il y avait le député béarnais Jean Lassalle venu soutenir le combat de Germinal Peiro qui défend le projet de contournement de ce village de la vallée de la Dordogne. Un projet porté par le Conseil départemental qui constitue un véritable serpent de mer depuis des dizaines d’années dans ce coin très touristique du Périgord noir. La justice a suspendu les travaux et le 28 juin dernier, le conseil d'Etat a rejetté la demande du conseil départemental d'aller en cassation, mettant un point final au projet de déviation.. Une décision que critique Germinal Peiro de toutes ses forces.

Nous sommes victimes d'une injustice !

Germinal Peiro, président du département de la Dordogne
 

Germinal Peiro, a annoncé qu'il réfléchissait à une proposition de loi pour continuer son combat pour la déviation de Beynac. "Elle dira que tout chantier entamé par une collectivité, qui a reçu les autorisations et dont le projet est reconnu d'utilité publique, pourra être terminé". C'est Jean Lassalle qui sera en charge de porter le projet à l'Assemblée Nationale.
 
Le cortège des pro-déviation a défilé dans le bourg de Beynac avec des fourches en bois et derrière une banderole "Non à la pollution, oui à la déviation", dimanche 13 septembre.
Le cortège des pro-déviation a défilé dans le bourg de Beynac avec des fourches en bois et derrière une banderole "Non à la pollution, oui à la déviation", dimanche 13 septembre. © Maria Laforcade


[VIDEO] Voir l'interview de Germinal Peiro du 13 septembre contre la décision du conseil d'Etat qui a rejetté le projet de déviation à Beynac ►

Déviation de Beynac : interview de Germinal Peiro


►"Cette manifestation est une mascarade"

Les opposants au projet de déviation qui ont fait capoter le projet avec des arguments écologiques et patrimoniaux, étaient également présents dimanche matin. Selon eux, la mobilisation a réuni" à peine 500 personnes". Le président de l'association SVD (sauvegarde de la vallée Dordogne) se dit consterné : "la déviation est morte et enterrée et je trouve cette nouvelle mobilisation scandaleuse".

Je suis atterré car c'est une affaire que la justice a jugé et elle s'est prononcée. Ce qui me surprend c'est tout ce battage médiatique !

Philippe D'Eaubonne, président de la SVD

Germinal Peiro en fait "une affaire personnelle" insiste Michel André, président de la SEPANSO. "Il s'accroche à un dossier que portait déjà son père, il appelle à la défense de la ruralité, mais en réalité il sert son projet personnel". 

Ce qui est dangereux, c'est que Germinal Peiro en fait une affaire personnelle. 

Michel André, président SEPANSO

"C'est vrai il y a des ralentissements dans le bourg de Beynac entre juillet et août, mais le reste du temps il n'y a pas de problème. Ce projet est inutile et coûteux", expliquent les opposants. Leur combat aujourd'hui c'est la remise en état du site où les travaux ont commencé en mars 2019.
 
Une affiche hostile à Germinal Peiro qui a été collée par anti-déviation de Beynac sur le chantier.
Une affiche hostile à Germinal Peiro qui a été collée par anti-déviation de Beynac sur le chantier. © Philippe Niccolaï

 


[VIDEO] Voir notre reportage sur la décision du conseil d'Etat qui a débouté le conseil départemental de la Dordogne le 28 juin 2020 ►

 
Le Conseil Départemental débouté sur le dossier de Beynac
 

[VIDEO] Voir notre reportage diffusé le 4 août sur la déviation de Beynac ►

Pas de trêve estivale pour la déviation de Beynac

[VIDEO] Voir notre reportage sur les opposants à la déviation de Beynac diffusé le 11 janvier 2020 ►

Déviation de Beynac : les opposants exigent la destruction immédiate
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société justice environnement transports économie manifestation social