Dordogne : les pompiers ont reçu plus de 2 000 demandes d'intervention et posé 10 hectares de bâches après la tempête de grêle

Publié le

De nombreux habitants du Ribéracois sont encore sans toiture malgré la mobilisation des artisans locaux. Des pompiers venus de toute la France ont déjà posé plus de 10 hectares de bâches sur les charpentes

Ce mercredi après-midi, il restait encore 400 interventions de bâchage à réaliser ou en cours sur le secteur de Ribérac et de Vanxains, une bande de 30 km de long sur 5 de large, le plus touché par la tempête de grêle du 20 juin dernier.

10 hectares de bâche, 150 km de ficelle

Mais en tout, depuis mardi matin très tôt, les pompiers de Dordogne ont reçu plus de 2 000 demandes d'interventions et posé plus de 10 hectares de bâches sur les toitures atomisées par les grêlons. Des chiffres qui donnent le vertige. Les hommes du feu ont dévidé 150 km de ficelles, cloué 10 km de liteaux avec 400 kg de clous. Du jamais vu, des chiffres "astronomiques" explique le Colonel des pompiers.

2 000 demandes d'intervention, ce sont probablement 4 000 foyers touchés, nous ne les ferons pas tous parce que tous ne relèvent pas du secours, toutes les interventions qui concernent les personnes sensibles, toutes les interventions qui concernent les personnes vulnérables. Nous avons en ce moment par exemple une intervention qui a été réalisée chez une personne âgée qui ne s'était pas signalée, qui a 91 ans et qui vit dans une maison dans laquelle l'eau coule par tous les trous de la toiture !

Colonel Pierre Hierholtz, directeur Départemental adjoint SDIS Dordogne

Les pompiers sont à pied d'œuvre depuis le lundi soir 23h mais après une semaine, il reste toujours des personnes fragiles à identifier, et des maisons déjà sécurisées sur lesquelles il faut parfois intervenir à nouveau.

13 départements français mobilisés en renfort 

Depuis mercredi dernier, les équipes de Dordogne ont reçu le soutien de 13 autres départements, les plus éloignés venant de Seine-Maritime, à 600 kilomètres de Ribérac. 70 sapeurs-pompiers de 9 départements sont encore en opération ce 29 juin pour épauler les 90 sapeurs-pompiers de Dordogne. Sur le terrain, les équipes spécialisées d'intervention en milieu périlleux (GRIMP) côtoient les pilotes de drones, les échelles aériennes se déploient pour ces interventions d'une ampleur inédite dans le département.

La Sécurité Civile a également détaché des effectifs pour soutenir les pompiers de Dordogne avant de devoir repartir pour se préparer aux feux de forêts dans le Sud de la France.

150 pompiers encore en opération

Pour l'heure 150 Sapeurs-Pompiers sont toujours en opération, auxquels s'ajoutent les personnels détachés par les collectivités. Du matériel a aussi été mis à disposition par les mairies ou les entreprises. Une partie de la logistique est assurée par les réservistes et les pompiers retraités qui s'occupent de nourrir le personnel en opération.

Pompiers et artisans main dans la main

En fait, les couvreurs ne sont pas là depuis si longtemps, parce que il y a encore quelques jours, la zone était saturée par les interventions de secours. Donc nous partageons : tout ce qu'ils peuvent faire, qu'ils le fassent, parce que ça nous permet de nous consacrer à l'essentiel.

Colonel Pierre Hierholtz, directeur Départemental adjoint SDIS Dordogne

Le matériel, mais pas que

Et le travail ne se borne pas au matériel, explique le Colonel Hierholtz. Ses hommes sont aussi là pour accompagner les populations bouleversées par le phénomène. Des sinistrés qui ne savent pas toujours par quel bout aborder la catastrophe. Pour cela, ce sont d'autres pompiers spécialistes, les psychologues qui aident la population désemparée.