Joséphine Baker au Panthéon : "une certaine idée de la liberté et de la France"

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB, EB et AFP
Joséphine Baker au Panthéon
Joséphine Baker au Panthéon © Francetv pool

"Un vent de fantaisie et d'audace" est entré au Panthéon, d'après le Président Macron. L'hommage rendu à Joséphine Baker devant 8000 personnes, a célébré toutes les vies de l'artiste engagée, la première femme noire parmi les grandes figures françaises. Une femme qui nous enseigne, par son parcours, l'universalité des droits humains dont notre nation se réclame.

"La France c'est Joséphine". C'est ainsi qu'Emmanuel Macron termine son éloge avant de conclure par le traditionnel mais de rigueur : vive la République et vive la France.

C'est la première femme noire à entrer au Panthéon, symboliquement. Son cénotaphe ne contient pas sa dépouille, restée dans le caveau familial. Porté par des militaires de l'armée de l'air, dont elle était devenue sous-lieutenant, le cercueil a d'abord remonté la rue Soufflot sur un immense tapis rouge, devant 8.000 spectateurs et un millier d'invités, puis est entré dans le Panthéon vers 18h30. 

La cérémonie a célébré toutes les vies de Joséphine Baker. Le parcours de l'artiste, la résistante, la militante pour les droits civiques, la Française refusant le nazisme mais aussi la mère de 12 enfants, sa "tribu arc-en-ciel" comme elle aimait l'appeler. Ce rêve de fraternité universelle, elle l'a mené dans son château des Milandes en Dordogne. Pour évoquer cette vie en Périgord, 60 enfants ont interprété pour l'occasion la chanson "Dans mon village".

La mise en scène s'est poursuivie, en musique et en images, sur les murs du célèbre monument parisien. Le montage vidéo diffusait notamment des images de la vie de la chanteuse, de la scène parisienne à son discours aux côtés de Martin Luther King. L'occasion de se rendre compte de la vie "incroyable" de cette femme de caractère, cette artiste de music-hall, résistante et militante antiraciste.

Le président, Emmanuel Macron, a rendu hommage à ses engagements mais aussi à l'artiste qui avait choisi la France :"Née américaine, au fond, il n'y a pas plus française que vous". "Avec vous un vent de fantaisie et d'audace" entre au Panthéon, "une certaine idée de la liberté et de la France". 

Parmi les invités, neuf de ses douze enfants, émus et heureux de cette reconnaissance.


Le cénotaphe, couvert du drapeau français, restera toute la nuit dans la nef.
Mercredi, au cours d'une cérémonie familiale, il sera installé dans le caveau 13
de la crypte, où se trouve déjà l'écrivain Maurice Genevoix, entré au Panthéon
l'an dernier.

Une femme, noire, artiste de scène et née à l'étranger, Joséphine Baker
ne sera que la sixième femme sur 80 personnages illustres à entrer au Panthéon
après Simone Veil en 2018, et la première artiste de music-hall.

Une femme parmi les grands hommes distingués par la France qui incarne à elle seule notre devise "Liberté, égalité, fraternité". D'un pays qui est devenu le sien et à qui elle a prouvé, au péril de sa vie, son attachement.

Une personnalité saluée également à l'étranger au-delà de son pays natal, les Etats-Unis. De nombreux journalistes de médias étrangers ont été accrédités pour la cérémonie. A New York, l'Empire State Building s'est allumé aux couleurs bleu blanc et rouge lundi soir pour honorer la diva née aux États-Unis, où elle a combattu pour les droits civiques des Noirs.

Joséphine Baker : au cœur de la cérémonie du Panthéon ©France 3 Aquitaine

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.