Cet article date de plus de 5 ans

La papeterie de Lalinde peine à recruter

L'usine de papier d'emballage cherche à embaucher mais aucun candidat ne se présente. Une pénurie de main d'oeuvre qualifiée dans le basin du Bergeracois où le taux de chômage atteint les 13%.
© FTV
En plein centre de Lalinde dans le Bergeracois, la papeterie Rottersac va mieux et voudrait même embaucher du personnel, en vain. La pyramide des ages est désequilibrée dans l'entreprise il faut donc inverser la tendance, en vain. La direction le regrette et a du mal à l'expliquer les difficultés qu'elle rencontre a recruter deux électriciens spécialisés. 

"Ça fait trois mois qu'on a passé une annonce  et on a toujours aucune candidature qui a été reçue. le Bergeracois est relativement sinistré du point de vue l'emploi. Je pense qu'il y a des jeunes entre 18 et 22 ans qui seraient prêts à travailler dans cette usine. Je 'ai pas d'explication cartésienne", explique Thierry Chassagne le directeur de la papeterie.


En 2014, l'usine a connu un plan de départ volontaire. Vingt postes ont été supprimés sur 200. Depuis 2013, 13 millions d'euros ont été injectés pour agrandir le site. Le groupe suédois Munksjö compte recruter deux techniciens. Mais aucun candidat ne se présente alors que le taux de chômage est de 13% dans le Bergeracois, c'est à dire le taux le plus haut d'Aquitaine. C'est donc un problème de qualification. Le pôle emploi tente de mettre en place un dispositif pour remédier à cette situation.

"Le métier d'électricien n'est pas le plus représenté dans notre demande d'emploi, c'est pourquoi on travaille à mettre en place des actions en partenariat avec les entreprises visant à préqualifier les demandeurs d'emploi dans ce secteur de l'industrie. Cette action qui est courte permettra à des demandeurs d'emploi qui sortiront de cette formation de pouvoir être recrutés dans le cadre de contrat en alternance", explique Corinne Sperzagni directrice adjointe du pôle emploi de Bergerac.


Un problème de recrutement dont a pris consciences des élus locaux. Germinal Peiro s'est rendu sur place, à l'usine, pour évoquer la situation de la papeterie avec son directeur.

Voyez le reportage d'Olivia N'Ganga et Nicolas Pressigout :

durée de la vidéo: 01 min 36
La papeterie de Lalinde peine à recruter


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie industrie