• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Lascaux 4 : ces visages qui se cachent derrière la grotte

© J.T.
© J.T.

Le 15 décembre prochain, le site de Lascaux 4 ouvrira ses portes au grand public. En coulisses, des centaines de personnes s'affairent pour rendre l'expérience la plus riche possible. À quelques jours de l'inauguration, la pression monte au sein des équipes.

Par Jeanne Travers

Ce sont tous des passionnés. Certains travaillent sur le projet depuis des années, d'autres ont pris le train en marche. Mais tous ont un intérêt commun : Lascaux 4. Pendant 4 ans, ils ont contribué, chacun dans son domaine de compétence, à la réalisation du projet. À quelques jours de l'ouverture officielle, ils sont dans les starting-blocks. Comment se sentent-ils, à la veille du 15 décembre ?

"Serein" - Emmanuel Martins, directeur technique
Emmanuel Martins, directeur technique de Lascaux 4 / © J.T.
Emmanuel Martins, directeur technique de Lascaux 4 / © J.T.

"Nous sommes dans les temps !" annonce-t-il, satifait. D'où sa sérénitude, à seulement 7 jours de la grande ouverture de Lascaux 4. Arrivé seulement en septembre dernier, Emmanuel Martins fait partie de ceux qui se sont greffés sur le projet en cours de route. Mais s'il n'a pas participé à la construction des murs, depuis son arrivée, sa mission est capitale. Son rôle : il est en charge de tout ce qui a trait au bâtiment, de l'entretien à la sécurité en passant par le bon fonctionnement des ateliers numériques.

Une mission très importante, qui repose ses épaules et celles d'un autre exploitant. Et c'est tout. "Nous ne sommes que deux dans cette équipe, mais nous faisons appel à des compétences locales, qui peuvent arriver en cas de problème. En tout, nous pouvons compter sur 80 partenaires techniques. C'est très intéressant, car cela va peut-être permettre de faire prospérer ces compétences locales", espère-t-il.

Ce bâtiment, il en est très fier. Pour lui, Lascaux 4 est "une prouesse architecturale. Il s'agit à la fois d'un lieu de visite et de recueillement. Il permet d'aller très loin dans le passé et le futur. Il nous fait réfléchir, parce que s'interroger sur où on vient, c'est s'interroger sur où on va. Je trouve ça très intéressant, dans une période charnière comme la nôtre".

Ce qu'il apprécie par-dessus tout, c'est l'aspect technologique qu'offre Lascaux 4. "Tout le bâtiment est exigeant sur le plan technique, car il très connecté. On associe l'histoire d'hier avec la technologie de demain !" souligne-t-il.

Après avoir travaillé en tant qu'exploitant pour l'Hôtel des Champs-Elysées et le Centre Pompidou à Paris, Emmanuel Martins est arrivé sur Lascaux 4 par passion pour le projet.

"Stressée !" - Solène Bresson, chargée de développement boutique
Solène Bresson, chargée de développement boutique / © J.T.
Solène Bresson, chargée de développement boutique / © J.T.
"Je suis stressée !" confie Solène Bresson. Le compte à rebours est lancé avant l'ouverture de Lascaux 4, et dans la boutique, où elle est chargée de développement, les étagères sont encore parsemées. Elle, a toujours travaillé sur le projet Lascaux. En 2012, elle a commencé en tant que stagiaire guide sur Lascaux 2 et, après une année passée à l'étranger, a fait mûrir son projet avant de revenir sur Lascaux 4.

Pour elle, la boutique de ce nouveau site est bien particulière. Et ce, grâce à la modernité du bâtiment : "On peut se permettre d'avoir des gommes fluorescentes aux côtés d'autres produits plus traditionnels. Sur Lascaux 2, l'aspect du site était plus rustique alors on devait s'adapter", explique-t-elle.

La boutique a été construite en boucle, et "pensée pour montrer aux visiteurs des produits auxquels ils ne s'attendent pas à voir". Aux côtés des t-shirts et cahiers estampillés Lascaux, une impressionnante collection de livres, certains très pointus, d'autres des bandes dessinnées pédagogiques. Tous renseignent sur les origines de la grotte. Quels que soient les articles, il y en a pour tous les âges.

"À terme, on souhaiterait développer des reproductions réalisées par l'AFSP, qui a conçu la grotte de Lascaux 4. Comme ça, tout le monde pourra repartir avec son bout de roche sous forme de magnet ou de statuette !"

Parmis ses prérogatives, Solène Bresson a également pour mission de pré-sélectionner les produits qui seront disponibles à la boutique. Dans son choix, elle privilégie surtout les produits "Made in Périgord". "Pour encourager les producteurs locaux", souligne-t-elle.

"Pris par la magie de Lascaux" - Denis Tauxe, référent Préhistoire et responsable de la formation des médiateurs

"Nous sommes prêts, motivés, et pris par la magie de Lascaux", annonce Denis Tauxe, dans les starting-blocks. Sur Lascaux 4, il a eu pour mission de former les médiateurs, qui guideront et informeront les visiteurs à partir du jeudi 15 décembre. Un travail de plusieurs mois, avec pour le référent Préhistoire le défi de transmettre un maximum de ses connaissances.

Ils doivent tout connaître sur le bout des doigts : "quel type d'hommes préhistoriques ont investi la grotte, dans quel environnement vivaient-ils, quels animaux chassaient-ils ou utilisaient-ils, quels charbons ont été utilisés pour dater la grotte de Lascaux", énumère Denis Tauxe. Selon lui, ses médiateurs sont quasi-incollables.

Originaire du Périgord, il travaille depuis plus de 30 ans aux côtés de l'aventure Lascaux. Pour lui, la spécificité de Lascaux 4 est une visite très riche : "le visiteur s'interroge sur lui-même, puisque le cerveau qui a conçu ces dessins est constitué à l'indentique de son cerveau à lui. C'est presque une réflexion philosophique que Lascaux 4 offre aujourd'hui".

► Ce dimanche 11 à 20h25, retrouvez l'émission spéciale Lascaux 4 sur France 3 Aquitaine et France 3 Limousin, présentée par Émilie Bersars et Serge Guynier.

Sur le même sujet

Incendie à Notre-Dame-de-Paris : Colossus, le robot des pompiers fabriqué à La Rochelle dans la fournaise du brasier

Les + Lus