Un nouveau site troglodyte ouvert à la visite en Périgord : le Fort de Tayac

Ancien siège du musée de la spéléologie, le site était fermé au public depuis plus de 10 ans. Son propriétaire Jean-Max Touron a décidé de le rouvrir, convaincu par une guide-conférencière passionnée par le lieu et son histoire. Un site occupé depuis la préhistoire jusqu'à très récemment.

"Je suis un collectionneur de falaises" sourit Jean-Max Touron, propriétaire, bien connu en Périgord, d'une dizaine de sites préhistoriques comme la Roque-St-Christophe, la maison forte de Reignac ou encore le roc de Cazelle. Ce fort du Roc de Tayac, "je l'ai acheté car il était en vente" dit-il simplement. "Je n'avais pas du tout l'intention de l'ouvrir à la visite. Il y avait des consolidations à faire, je l'ai sauvegardé". 

 

 

C'est une guide-conférencière passionnée par le Périgord et ses richesses historiques qui l'a convaincu de permettre au grand public d'y accéder. "Elle m'a demandé de pouvoir y faire des visites et y amener ses clients. Elle est tellement passionnée que j'ai tout de suite dit oui sans réfléchir deux secondes".

 

 

 

Le Roc de Tayac surplombe la Vézère et l'axe Les Eyzies - Périgueux, une route extrêmement empruntée. Il fut dernièrement le siège du musée de la spéléologie. Avant cela, à la fin du 19e siècle et début du 20e, le puisatier Gabriel Galou, figure du périgord, y installa une auberge comme en témoignent des cartes postales de l'époque.

"Gabriel Galou l'achète en 1895, va y vivre et y créer une auberge, "l'Auberge du Paradis". En 1912, victime du succès il doit déménager pour laisser les visiteurs y séjourner. Il avait installé un plancher en bois ici dans la salle principale pour en faire une salle de banquet où les gens pouvaient danser !" raconte Marie Calonne.

 

 

Au Moyen-Age, le Fort commandait un droit de passage, une sorte de péage sur la rivière et a été le théâtre de nombreux assauts pendant les guerres franco-anglaises. Il a sans doute également servi d'abri pendant la Préhistoire, à l'image des nombreux autres sites troglodityque de la vallée de la Vézère.

C'est toute ce passé que Marie Calonne se plaît à transmettre pendant les visites qu'elle organise. 

Elle les propose sur rendez-vous pendant ces vacances de Noël à cinq visiteurs maximum afin de respecter les mesures sanitaires.

Regardez le reportage de Maria Laforcade et Wilfried Redonnet qui se sont rendus sur le site du Fort de Tayac :

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité