Des oeuvres préhistoriques exceptionnelles partent pour le Japon

Des oeuvres préhistoriques inestimables prêtées au Japon pour l'exposition Lascaux 3

Après la Corée, l'exposition itinérante Lascaux III part à la conquête du Japon. Cette fois, les reproductions partielles de la grotte de Montignac seront accompagnées de vestiges préhistoriques à la valeur inestimable exceptionnellement prêtés par le Musée National de la Préhistoire des Eyzies

Par Pascal Faiseaux

76 ans après sa découverte, l'engouement du public pour les oeuvres de la grotte de Lascaux est plus fort que jamais. A tel point qu'il y a une quinzaine d'année est née l'idée d'une exposition itinérante pour faire voyager ce chef-d'oeuvre de l'humanité à travers le monde.

La grotte a été recréée sous forme de 5 répliques à l'identique des peintures de la Nef et du Puits. Des panneaux sont exposés dans une grotte illuminée avec lampes à huiles et torches. Une reconstitution anatomique grandeur-nature de l'homme de Cro-Magnon est également proposée, ainsi que des artefacts originaux de Lascaux.

A la demande du Japon où l'exposition va désormais s'exhiber, des pointes, sagaies, ou lampe en grès rose sont prêtées par le Musée National de la Préhistoire des Eyzies. Des pièces rarissimes d'une valeur exceptionnelle que les responsables du musée ont dû choisir avec soin et préparer avec encore plus de minutie tant elles sont précieuses. A partir du 1er novembre elles seront exhibées aux visiteurs japonais du Musée de la Nature et des Sciences de Tokyo.

Dans le même temps, l'exposition propose les plus hautes technologies numériques interactives : simulateurs de présence humaine, voyages virtuels à travers l’ensemble de Lascaux grâce aux projections en relief 3D les plus perfectionnées, stations interactives et multimédia, maquette de la grotte.

Et depuis fin 2012 le succès de cette idée ne s'est jamais démenti : les 100m2 de représentation de la grotte ont voyagé à travers toute la planète. Le voyage a commencé à Cap Sciences Bordeaux, avant de partir à Bruxelles, Paris, Genève, Chicago, Houston et Montréal. Et Lascaux passionne partout où elle passe.

Très demandeuse, l'Asie attendait avec impatience d'être sur le trajet de cette exposition unique au monde. Ce fut chose faite avec un premier séjour à Séoul, en Corée. Désormais l'exposition part pour Tokyo au Japon où elle sera le 1er novembre pour un mois, et l'Australie pourrait être la prochaine destination

► Le dossier complet sur Lascaux

Sur le même sujet

Orthez : une triangulaire pour le 2nd tour des municipales

Près de chez vous

Les + Lus