500 manifestants de Nouvelle-Aquitaine ont convergé en Dordogne pour dire non aux projets éoliens

Près de 500 personnes ont afflué à Saint-Aulaye-Puymangou, en Périgord, samedi 24 août. Des manifestants venus des départements alentours pour protester contre des projets d'implantation d'éoliennes en Nouvelle-Aquitaine . Une mobilisation régionale à la tonalité très politique. 

Elles sont venues de Vendée, des Deux-Sèvres, des Charentes, de Haute-Vienne, de Gironde...Près de 500 personnes ont manifesté, samedi 24 août, à Saint-Aulaye-Puymangou dans le Périgord, contre des projets éoliens, à l'appel notamment de l'Asso 3D (Défense Dronne Double). 
 

 
Car dans la région, de nombreux projets sont contestés par une partie de la population. 

C'est justement le cas à Puymangou, avec des projets de construction de plusieurs dizaines d'éoliennes dans le secteur de la forêt de la Double

  

Une manifestation très politique 


Une manifestation très politique, en présence de nombreux élu-es, notamment des maires. 

"La position du président de région, Alain Rousset, est tout à fait ambigüe. Nous demandons un moratoire sur l'éolien"  a réclamé Edwige Diaz, conseillère régionale du Rassemblement national. 

"Je vais rencontrer prochainement M. Macron et j'aurai l'occasion de lui parler des soucis de la population de ce secteur. Je discuterai aussi très prochainement avec le préfet" a affirmé de son côté Jean-Pierre Cubertafon, député MoDem de Dordogne 
 
 

L'implication des chasseurs 


Très impliqués dans ce dossier, les chasseurs voient les éoliennes menacer leur passion : la chasse aux migrateurs, comme la palombe.

"On a peur qu'avec ce véritable mur, des éoliennes à 150, 200, 240 mètres, les oiseaux ne viennent plus chez nous" s'inquiète Bruno Meunier, président de la fédération des chasseurs de Nouvelle-Aquitaine. 


Vidéo : près de 500 manifestants en Périgord contre les projets éoliens
(Reportage : Philippe NICCOLAÏ et Wilfried REDONNET)
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité