Des élus de la Vienne ont-ils favorisé l'implantation de parcs éoliens sur leurs terrains?

4 élus de la Vienne ont comparu devant le tribunal de Poitiers aujourd'hui. Ils sont suspectés d'avoir favorisé l'implantation de parcs éoliens sur des terrains appartenant à leur famille.

  
 
 

Ils sont 4 élus de Coulonges, Thollet et les Hérolles au sud-est du département de la Vienne et tous 4 sont soupçonnés de prise illégale d'intérêt. Il leur est reproché d'avoir favorisé l'implantation de parc éoliens sur des terrains appartenant à leur famille. Eux affirment avoir agit dans l'intérêt général sans savoir qu'ils devaient s'effacer si eux ou leur famille pouvaient avoir un intérêt dans l'affaire. Pour l'un des avocats des maires, la preuve n'a pas été apportée de leur culpabilité. :

Il faudrait qu'on nous prouve que les élus ont participé à des délibérations qui ont eu un impact sur l'implantation d'éoliennes sur des terrains leur appartenant et que cela leur a procuré des revenus.


Pour l'avocat de l'association Vent de raison opposée aux éoliennes, "il faut toujours se retirer dans une affaire pour laquelle on a un intérêt."
Le procureur a requis des peines d'inéligibilité, des peines de prison avec sursis et des amendes. Leur avocat a plaidé la relaxe.

Le jugement a été mis en délibéré au 4 avril prochain.

 Reportage Anne-Marie Baillargé, Stéphane Hamon et Thierry Cormerais.
Intervenants : Brice de Beaumont, avocat de l'association Vent de Raison. Philippe Lachaume, avocat des 4 élus de Coulonges-les-Hérolles et de Thollet (86)
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité