Après 34 jours de grève, les cheminots de Dordogne toujours prêts à maintenir la pression

Au moment où les cheminots parisiens assiègent le fonds d'investissement BlackRock, les cheminots de Dordogne continuent leur mouvement de grève, plus modestement, en essayant de ne pas trop perdre de leur salaire...

Les cheminots du technicentre de Périgueux
Les cheminots du technicentre de Périgueux © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
La grève contre la réforme des retraites de 2019 est devenu le plus long mouvement social en continu des 4 dernières décennies. Le mouvement, qui perturbe depuis 34 jours la circulation des trains, vient de battre le record de grève en continu de 1986-1987 à la SNCF. Un record dont chacun se serait bien passé, à commencer par les cheminots eux-mêmes. 

Mais pas plus que par le passé, les cheminots ne se résolvent à baisser les bras. Alors depuis le 5 décembre, ils s'organisent, notamment par des grèves de 59 minutes, pas trop pénalisantes pour les salaires.

Une cagnotte de solidarité a également été mise en place peu avant noël. Plusieurs milliers d'euros de don ont été collectés et vont être redistribués équitablement.

En attendant, une nouvelle journée d'action est prévue pour jeudi prochain...
 
Les cheminots de Dordogne toujours mobilisés ©France 3 Périgords
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie société grève social retraites
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter