Barrages de Dordogne : une année bonne et l'autre non...

© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette & Pascal Tinon
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette & Pascal Tinon

En Dordogne, trois grands barrages produisent de l'électricité pour EDF. Bergerac, Mauzac et Tuilières. Des ouvrages anciens, mais fiables et durables qui nécessitent un entretien régulier et dont la production dépend des aléas du débit de la rivière

Par Pascal Faiseaux

Les 3 barrages de Dordogne vont tourner à plein régime en 2018


Parlons chiffres : L'hydroélectricité est l'une des principales énergies produites et consommées dans le monde et la première source d'énergie renouvelable en Europe. En France métropolitaine il y a environ 2 300 installations hydroélectriques, de la micro-centrale au plus gros barrage, dont 436 seulement sont exploitées par EDF.
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Avec un potentiel de 25,4 GW installé, l'hydraulique ne produit qu'un peu plus de 12% de l'électricité française quand le nucléaire en produit encore 77%. Mais l'hydroélectricité est la deuxième ressource énergétique de la France, et de loin la plus importante source d'énergie renouvelable.
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Les 3 grands barrages du bergeracois font partie des 58 barrages et 28 centrales EDF regroupés dans le Groupe d'Exploitation Hydraulique exploitant la Dordogne. Un GEH qui emploie 250 agents. En département Dordogne, les barrages de Bergerac, Mauzac et Tuilières répondent aux besoins en électricité de 70 000 habitants. Celui de Tuilières est le plus important, il est sous concession EDF pour une durée de 40 ans qui court jusqu'en 2042. Tuilières a été construit entre 1905 et 1908. A l'époque, il permettait d'alimenter non seulement Bergerac et Périgueux mais également Bordeaux et Angoulême.
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

Le barrage de Tuilières est composé de huit vannes métalliques et la centrale hydroélectrique attenante de huit turbines d'une puissance totale installée de 32 MW pouvant fournir une production annuelle de 148 GWh. Fin janvier 2006, une vanne a cédé, libérant 5 millions de m3 d'eau et vidangeant la retenue du barrage, mais la Dordogne étant alors relativement basse, les dégâts restèrent assez limités.

© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
En 2009, EDF a investi 35 millions d'euros pour moderniser le barrage et la centrale et pour améliorer la circulation des poissons.

© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
© France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

L'an dernier, la production des trois barrages EDF de Dordogne a atteint 123 GWh, ce qui représente 65% d'une année habituelle de production, à cause de la sécheresse. Les pluies de 2018 devraient en revanche permettre de tourner à plein régime. A noter que ces ouvrages durables nécessitent tout de même un entretien régulier. EDF investit 16 Millions d'€uros pour la maintenance de tous les aménagements de la vallée de la Dordogne, dont une part est consacrée à la modernisation de la centrale de Tuilières (vannes, turbines, etc.). De plus, un important chantier aura lieu en 2019 sur le site de Mauzac avec la création d'une troisième passe à poissons.

Les barrages, ça se visite !

Le saviez-vous : les barrages se visitent ! L'an dernier, le site de Tuilières a accueilli 6 000 visiteurs, et celui de Bort-les-Orgues plus de 18 000. Les visites sur réservation s'effectuent chaque week-end à partir du mois de mars et chaque jour pendant la saison estivale. 

► Tous les renseignements sur le site d'EDF

Sur le même sujet

Gironde : la ferme à spiruline du Val de l'Eyre

Les + Lus