À cause de la pandémie, une saison blanche pour le mariage

Nous devrions être en pleine saison des mariages. En 2020 pour beaucoup de couples, le plus beau jour de leur vie préparé depuis des mois s'est transformé en galère, et l'union a été reportée ou annulée. Traiteurs, photographes, loueurs de matériels, et animateurs en sont également pour leurs frais

Beaucoup de mariages reportés ou annulés en 2020, les professionnels du secteur s'inquiètent
Beaucoup de mariages reportés ou annulés en 2020, les professionnels du secteur s'inquiètent © France 3 Périgords

2020, record en négatif pour les mariages ?

L'an dernier, on a célébré 227 000 mariages en France. Un chiffre décroissant depuis la seconde guerre mondiale. En 1946 on en avait célébré 516 882, plus du double. On ignore évidemment combien on en aura enregistré fin 2020, mais le chiffre sera très probablement historiquement bas.

Un grand chambardement pour les futurs mariés...

Le confinement est arrivé au pire moment pour les candidats au mariage. Bien sûr, il y a les anxieux à qui le confinement a offert un répit avant le jour fatidique du grand saut dans l'inconnu. Mais pour les autres, l'immense majorité espérons-le, l'annulation du jour du mariage soigneusement établi, des préparatifs engagés, des réservations faites et des plans de table dressés a été une véritable catastrophe. Sans compter la longue période de flottement pendant laquelle on ne savait pas ce qui allait être autorisé ou non, et pendant combien de temps il faudrait attendre. Une interminable valse-hésitation entre repousser ou annuler l'évènement... Une grande partie des futurs mariés ayant préféré ne pas prendre de risque.

... et pour des milliers de professionnels !

Et puis il y a ceux pour qui le mariage n'est pas qu'un jour de leur vie, mais leur quotidien. Et, tous les mariés le savent, ils ne manquent pas : vendeurs de robes et de costumes de mariés, loueurs de salles de réception, photographes, loueurs de matériel, tables, chaises, etc, DJ, animateurs, orchestres, fleuristes, papetiers, wedding planners, restaurateurs, traiteurs, agences de voyages pour lune de miel, vendeurs de bagues, maquilleuses, coiffeuses, boutiques de décoration, organisateurs de salons du mariage... et la liste est encore loin d'être complète !

Le mariage : 3 milliards d'euros par an

Et derrière ces activités, des entreprises, des artisans, des commerçants pour qui le mariage est leur principale, voire unique source de revenu. Les prestataires mariage représentent des dizaines de milliers d'employés. En 2017, l'activité mariage avait généré 3 milliards d'euro de revenu.

Une année blanche et une trésorerie dans le rouge

Pour ce secteur, très concurrentiel qui souffre déjà d'une baisse régulière du nombre de mariages, perdre une année va se révéler particulièrement éprouvant. Un effet comparable à la perte subie par les restaurateurs et hôteliers. Sauf que le secteur du mariage est principalement saisonnier, et que la crise du coronavirus est tombée exactement au pire moment, entraînant un nombre record d'annulation pour toute l'année 2020.

Des conseil pour le report du mariage : petit guide pas à pas si vous avez décidé de reporter votre union à consulter ici

Illustration de la situation des prestataires mariage en Dordogne

Les prestataires de mariage à la peine ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mariage pour tous société famille
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter