710 km en fauteuil roulant pour rencontrer E. Macron !

Edouard Détrez va faire 710 km sur son fauteuil roulant pour défendre la seule entreprise française de construction de fauteuils roulants / © France 3 Périgords – Bruno Ardouin & Clémence Rouher
Edouard Détrez va faire 710 km sur son fauteuil roulant pour défendre la seule entreprise française de construction de fauteuils roulants / © France 3 Périgords – Bruno Ardouin & Clémence Rouher

Edouard Détrez est jeune, sportif entreprenant, prêt à tout et... handicapé. Jeudi dernier ce gersois de 26 ans est parti de Lectoure pour rejoindre Paris. Plus de 700km sur son fauteuil roulant pour défendre son entreprise auprès du président de la République. Il traverse actuellement le Périgord

Par Pascal Faiseaux


Edouard Détrez
Le créateur de la Start-up Fauteuil Roulant de France, handicapé, va faire 710 km en Fauteuil Roulant pour présenter son entreprise au Président de la République - France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Clémence Rouher

Motivé, c'est le minimum que l'on puisse dire pour qualifier Edouard Détrez. A 26 ans, ce gersois né à Périgueux a créé FRF, sa petite entreprise de fauteuils roulants dans le Gers. La seule entreprise française à produire un fauteuil mécanique français ! Le jeune homme, lui-même handicapé moteur de naissance porte ce projet depuis 3 ans, dans son atelier gersois de Lectoure. Une idée qu'il a eu en se désolant de ne pas trouver de fauteuil roulant à son goût, et encore moins de fauteuil roulant français !
Il veut rouler Français !


Edouard fabrique des fauteuils roulants pour handicapés et sportifs. Après avoir obtenu les certifications techniques et médicales, il en a déjà produit une soixantaine. Cela représente environ 15% du marché français. L'achat d'un fauteuil roulant par un particulier (plus de 3000 €uros) est aidé par la sécurité sociale, les Maisons Départementales des Personnes Handicapées et les mutuelles. Ces subventions profitent pour l'instant majoritairement aux industriels américains, puis suédois et italiens leaders sur le marché. Edouard veut inverser la tendance
Les jeux paralympiques de 2024


Dans ce secteur très spécialisé, FRF pèse encore peu face aux industriels étrangers en place. Pour devenir concurrentiel et se développer, Edouard doit donc récolter des fonds. Un appel à financement participatif lui a déjà permis de récolter des fonds. Il estime ses besoins à 500 000 €uros. Cela lui permettrait de mettre sur le marché deux autres fauteuils, plus légers, destinés aux handisportifs avec en ligne de mire les jeux paralympiques de Paris en 2024. L'opportunité d'une vitrine extraordinaire pour la production française.
A bouts de bras


Si ses projets aboutissent, Edouard pense qu'il pourra pérenniser l'emploi de 25 personnes. Il compte donc exposer au Président de la République sa vision d'un nouveau projet de vie et de société, défendant la qualité et la volonté française... Ils sera devant l'Elysée le 24 janvier dans ce but, après avoir parcouru 710 km, en 24 étapes à une moyenne qu'il va essayer de tenir de 30km /jour. Un projet qu'il porte à bouts de bras... Littéralement
Edouard Détrez veut rencontrer E. Macron à l'Elysée
Le jeune sportif chef d'entreprise handicapé veut défendre son projet de fauteuil roulant 100% français - France 3 Périgords - Bruno Ardouin & Clémence Rouher


Sur le même sujet

OUverture du Procès de Peio Serbielle à Paris

Les + Lus