• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dordogne : le crâne du squelette Ernest analysé près de Bordeaux pour être daté

Le généalogiste Bernard Aumasson supervise le transport du crâne.
Le généalogiste Bernard Aumasson supervise le transport du crâne.

Bien emballé, dans une boîte en carton, le crâne d'Ernest est arrivé ce lundi au laboratoire Ciram de Martillac(33) en provenance de Saint-Pierre-de-Frugie . Grâce à un prélèvement, les chercheurs pourront estimer l'âge approximatif du squelette. 

Par Sébastien Bouwy

Découvert, il y a 106 ans, lors de travaux menés dans une dépendance du manoir de Saint-Pierre-de-Frugie, le squelette ne lasse pas d'intriguer les gens du pays. Un article d'un journal du limousin lance la légende et lui trouve même un prénom ce sera Ernest. 

Récemment, un généalogiste Bernard Aumasson s'est pris de passion pour cette histoire. Il a entrepris ce travail pour tenter de lever le voile sur ce squelette inconnu :  

"Il a été découvert, il y a 106 ans mais nous ne savons rien de lui. Nous ne connaissons ni son sexe, ni son âge et nous espérons que la datation au carbone 14 va nous apporter une précision sur l'époque où il a vécu"

Le laboratoire CIRAM s'est proposé pour effectuer ce travail de datation. Dès son arrivée, un prélèvement a été effectué sur le crâne d'Ernest 

"De ce prélèvement, on extrait du collagène qui va nous servir à déterminer la datation"explique le docteur Armel Bouvier, spécialiste en datation


D'ici deux à trois semaines, le laboratoire pourra déterminer s'il s'agit d'un individu tué lors de la guerre de cent ans ou assassiné au XIXe siècle.  

"Si on a affaire à un individu décédé au XVe siècle, nous pourrons estimer la date du décès avec une fourchette de 30 à 40 ans, pour le XIX e siècle, la fourchette sera plus importante en raison de la pollution liée à la révolution industrielle" ajoute le Dr Bouvier
 
Le mystère sur l'âge d'Ernest, le squelette de Saint-Pierre-de-Frugie, en passe d'être levé par un laboratoire girondin.



La légende Ernest 

Selon la légende Ernest a été tué à coup de hache par son frère Arthur. Ce dernier jaloux, lui reprochait entre autre sa liaison incestueuse avec leur soeur Ernestine. En 1850, Ernest et Ernestine partent en Californie chercher de l'or, le soi-disant meurtre aurait eu lieu à leur retour. 
D'autres détails morbides émaillent l'article : des cadavres de nouveau-nés, fruits de l'union incestueuse, enterrés dans le parc, le sang de deux boeufs qu'Arthur massacre devant chez lui pour masquer celui de son frère... Ce conte va servir d'histoire officielle pendant des décennies. L'histoire fait frissonner lors des veillées au coin du feu. A Saint-Pierre de Frugie, de père en fils, on se raconte l'histoire de cette drôle de famille de Fontaubert. 

La légende torpillée 
En 2011, Gilbert Chabaud, propriétaire de la tour où est abrité depuis sa découverte le squelette, ouvre ses portes lors des journées du patrimoine. Trois cents personnes se pressent autour du petit cercueil. Intrigué l'un des visiteurs, Bernard Jean Aumasson va entreprendre des recherches. Ce généalogiste passionné d'histoire va établir qu'Ernest-le vrai- est mort le 26 février 1862. L'homme a été assassiné en Californie où il était parti avec sa soeur chercher de l'or.
 

Sur le même sujet

La gravité des faits

Les + Lus