En Dordogne, une mairie transforme sa salle municipale en cantine pour les ouvriers

Depuis la fermeture des restaurants ouvriers, les travailleurs expédient comme ils peuvent leur pause déjeuner dans les voitures ou les camions. À Salignac-Eyvigues, la mairie met à leur disposition une salle pour leur permettre de déjeuner au chaud

Les restaurants fermés, les ouvriers du BTP et assimilés peuvent trouver refuge dans la salle municipale le temps d'un repas
Les restaurants fermés, les ouvriers du BTP et assimilés peuvent trouver refuge dans la salle municipale le temps d'un repas © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Camille Michelland

Dans une journée hivernale commencée aux aurores et dans le froid, la pause déjeuner n'est pas un luxe pour les ouvriers du bâtiment. Il y a ceux qui peuvent retourner chez eux ou déjeuner dans l'entreprise, mais pour les chantiers éloignés, on doit déjeuner sur place. Or depuis la fermeture des restaurants traditionnels, les brasseries et restaurants ouvriers ont eux aussi baissé rideau, privant les travailleurs de cette pause indispensable. 

Un problème qui est remonté jusqu'aux oreilles de la mairie de Salignac-Eyvigues, petit village à la limite de la Dordogne, de la Corrèze et du Lot. Depuis le début de cette semaine, elle a donc mis à disposition sa salle des fêtes pour que les ouvriers du BTP ou assimilés puissent à nouveau déjeuner dans un endroit confortable, chauffé et au sec.

Pour autant, pas question d'ouvrir un restaurant qui ne dirait pas son nom. Depuis fin décembre, un accord obtenu par la fédération du BTP autorise les ouvriers à accéder à ce genre de salle pour se mettre à l'abri, le temps d'un déjeuner. Ensuite, la mairie ne propose pas de repas. Tout au plus, les ouvriers qui n'amènent pas leur propre gamelle peuvent-ils aller s'approvisionner dans l'un des deux établissements du village qui proposent des plats à emporter.

Système D

Ensuite, les entreprises doivent réserver au préalable auprès de la mairie pour bénéficier du service. Et les ouvriers doivent inscrire leurs coordonnées à leur arrivée.

Il n'y a que 51 places assises disponibles, espacées comme il se doit, où les ouvriers d'une même entreprise qui travaillent ensemble ne peuvent se regrouper qu'à trois au maximum. Port du masque obligatoire pour se déplacer dans le local, distance de sécurité et hygiène des mains indispensable.

Sous ces conditions, la salle leur est ouverte du lundi au vendredi, de 11h45 à 14 heures. Pas vraiment l'ambiance d'un bon vieux routier, mais nettement mieux qu'un siège de camion.

Une salle des fêtes transformée en cantine à Salignac-Eyvigues

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société l'édition des initiatives