Une journée des moulins en voilure réduite pour la Dordogne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal Faiseaux .

En mai 2019, 70 moulins de Dordogne avaient ouvert leurs portes aux visiteurs lors de la journée européenne des moulins et du patrimoine meulier. Journée supprimée pour cause de Covid cette année, mais en Dordogne les organisateurs ont maintenu un rendez-vous ce 25 octobre, contre vents et marées

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
L'an dernier, les propriétaires avaient du grain à moudre pour leurs journées des 18 et 19 mai. 70 moulins avaient ouvert leurs portes, leurs ailes et leurs vannes, pour se faire connaître du grand public. 
Mais le vent du Coronavirus est passé par là, et la fête européenne battait si sérieusement de l'aile qu'elle a fini par être annulée. En Dordogne, par la voix de Patrick Hautefaye son président, l’Association périgordine des amis des moulins (Apam) a décidé de maintenir malgrè tout un rendez-vous au 25 octobre.
C'est que le patrimoine départemental est aussi varié que menacé. Ici, vous avez les moulins hydrauliques, les moulins à vent, les moulins à huile de noix ou de noisette, à farine de châtaigne, à blé, les moulins de papeterie, les moulins de filature, et même un moulin "sidérurgique" aux Forges de Savignac Lédrier ! (Pour en voir plus, consultez la vidéo ci-dessous)
 
La Forge de Savignac Lédrier, site emblématique de l'industrie sidérurgique !
Or, ces moulins ne font pas toujours bon ménage avec les nouvelles réglementations environnementales. Et surtout dans le département où de tout temps l'homme a exploité les ressources hydrauliques. Sur certains cours d'eau, il peut se trouver jusqu'à 4 moulins sur un kilomètre de distance. Dans un souci de continuité écologique, le législateur souhaite supprimer les obstacles qui nuisent au passage des poissons migrateurs et empêchent une circulation naturelle des éléments. Louable intention. Mais une application stricte de ces textes peut aboutir à la mise à mal du patrimoine bâti, parfois depuis plusieurs siècles, sur les cours d'eau. D'où l'intérêt de faire connaître ces édifices au grand public.

Un problème épargné à La Tour-Blanche-Cercles au nord-ouest de la Dordogne. Car là, chose rare dans le département, le moulin est à vent ! La communauté de communes en est la propriétaire, et quelques passionnés veillent sur l'édifice. Ils ont construit un four pour y cuire le pain pétri avec la farine du moulin... Ce 25 octobre, ils ont déployé les ailes, et offert le spectacle aux curieux.
 
0:01 / 1:57 Le moulin des Terres Blanches ©France 3 Périgords

 À consulter aussi : 


 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité