La première station de Gaz Naturel pour Véhicules de Dordogne vient d'ouvrir à Périgueux

Soutenues par la Région, la STL et les transports Doumen ont ouvert la première station pour les véhicules fonctionnant au gaz naturel du département. Elles se sont elles-mêmes équipées d'une flotte de camions au gaz. Une anticipation sur l'interdiction prévisible des gros véhicules diesel en ville

La première station de distribution de gaz pour véhicule a vu le jour en Dordogne
La première station de distribution de gaz pour véhicule a vu le jour en Dordogne © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Avant l'extinction du diesel...

Electrique, hybride, hydrogène, ethanol, gaz ou pile à combustible : chez les vendeurs de voiture comme chez les constructeurs de véhicules industriels, la liste des carburants alternatifs et renouvelables s'allonge. Une anticipation sur les restrictions progressives concernant les véhicules diesels les plus polluants. Paris interdit déjà les vieux diesels sur ses axes à partir du 1er juin prochain, et souhaite prohiber tous les véhicules de ce type, même neufs, dès 2024. D'autres grandes villes devraient logiquement lui emboîter le pas.

- 700 tonnes de CO2

Près de Périgueux, la filiale logistique de l'entreprise de valorisation de déchets Sirmet et le transporteur Doumen ont voulu anticiper. Ils sont en train de complèter leur flotte de véhicules d'une nouvelle génération de camions roulant au gaz naturel pour véhicules (GNV) ou gaz naturel bio (BioGNV). Solution plus silencieuse, qui ne rejette pratiquement pas de particules fines, et encore plus prometteuse en ce qui concerne la version bio, issue de la méthanisation de déchets, agricoles ou boues de retraitement. Un gaz renouvelable dont le bilan carbone serait proche de zéro selon ses partisans et qui peut être produit localement, notamment par les agriculteurs. Pour être complet, il convient d'ajouter que les débats d'experts sur le bilan entièrement "vert et zéro carbone" de ce carburant sont toujours très vifs. Les deux sociétés périgourdines, elles, ne doutent pas. Elles estiment qu'elles réduiront leur bilan annuel commun de près de 700 tonnes de Co2. 

Un prix du carburant au kilo, il va falloir changer ses habitudes...
Un prix du carburant au kilo, il va falloir changer ses habitudes... © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Si tu veux rouler au gaz, monte ta propre station...

Encore faut-il pouvoir s'approvisionner avec ce carburant, dont le réseau reste largement confidentiel comparé à celui des hydrocarbures. Les deux entreprises périgourdines se sont donc unies pour monter une société commune, Gaz’Up 24, et construire une station-service spécifique. La deuxième du genre, une autre station Gaz'Up étant ouverte à Langon.

... avec ton propre gaz sorti de déchets plastiques

La société de valorisation de déchets Sirmet y voit un autre atout : le recyclage de ses déchets de plastique issus de vieux appareils électroménagers. Elle étudie un process de pyrolise permettant de "gazéifier" ces plastiques réduits en billes. Ce gaz viendrait alors remplacer une partie des 90% de gaz naturel et des 10% de gaz de méthanisation qui alimente la station actuellement.

Sirmet pourrait transformer ses déchets plastiques en biogaz pour alimenter ses propres véhicules, économie circulaire et valorisation des déchets...
Sirmet pourrait transformer ses déchets plastiques en biogaz pour alimenter ses propres véhicules, économie circulaire et valorisation des déchets... © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

17 stations régionales, et autant à venir

Il s'agit de la dix-septième station Gaz véhicule de Nouvelle-Aquitaine, mais de la première de Dordogne. L'essentiel des stations de la Région actuellement ouvertes est disponible en Gironde qui compte 7 stations (3 à Bordeaux, une à Cestas, une à Carbon-Blanc, une à Beychac-et-Caillau, une à Langon), 4 autres sont dans les Landes (Castets, Saint-Vincent-de-Tyrosse, Saint Pierre du Mont et Dax), 1 en Charente-Maritime à La Rochelle, 1 dans la Vienne à Migné-Auxances, 1 en Haute-Vienne à Limoges, et 2 dans le Lot-et-Garonne à Villeneuve/Lot et Damazan. À terme, si tous les projets aboutissent, 32 stations pourraient ouvrir dans la Région.

Coup de pouce au gaz

Cette station-service d'un nouveau genre a été implantée avenue Marcel-Paul, près du siège des entreprises dans la zone industrielle de Boulazac-Isle-Manoire. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de ce carburant renouvelable et ceux qui hésitaient encore à s'équiper, faute d'endroit où s'approvisionner. Le projet a reçu le soutien actif de la Région. Pour s'équiper de 9 véhicules au gaz et mettre en place la station, les deux sociétés ont reçu une aide de plus de 400 000 €uros, dont près de 300 000 rien que pour la station. Mise en place à partir de la fin d'année dernière, elle est pleinement opérationnelle depuis quelques jours. 4 pompes à gaz flambant neuves, entièrement automatisées pour le libre-service.

Du gaz pour tous

Destinée à la base aux professionnels, trois des quatre pompes sont réservées aux véhicules professionnels, poids-lourds ou bus, la quatrième est accessible à l'ensemble des VL. Un badge d'accès disponible via un abonnement est cependant nécessaire pour faire le plein. Pour les partisans du GNV, l'un des avantages par rapport à l'électrique par exemple, reste l'autonomie. Un plein de ce gaz comprimé sous forme liquide pouvant assurer une autonomie d'environ 500 kilomètres, largement suffisant pour un particulier ou la tournée quotidienne d'un véhicule professionnel.

La première station de gaz pour véhicule vient d'ouvrir en Dordogne ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement routes économie transports biocarburants hydrocarbure prix du carburant consommation