Périgueux : les Anti-Beynac font le siège de la préfecture

Les anti-contournement de Beynac ne désarment pas / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Les anti-contournement de Beynac ne désarment pas / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

Après une manifestation à Beynac les opposants au projet de contournement sont allés à la préfecture pour demander une audience "en urgence" à Mme la préfète. Faute d'avoir été reçus il passent la nuit sur place et tenteront une nouvelle fois de se faire entendre et mettre fin au chantier

Par Pascal Faiseaux

Une demande d'audience en urgence : c'est ce que demande l'association "sauvons la Vallée Dordogne" à la préfecture où ils se sont rendus cet après-midi.
Les "anti-contournement" de Beynac demandent audience à la préfecture
Il y a urgence à stopper les travaux selon les opposants au projet de contournement routier de Beynac dont les travaux ont débuté. Ils demandent audience à la préfecture - France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Camille Michelland

Le matin même ils avaient manifesté devant le chantier du contournement après être allé se rendre compte de l'avancée des travaux. Ils y ont notamment découvert avec consternation que la forêt riveraine avait déjà été mise à mal par les travaux d'implantation à St Vincent de Cosse des fondations pour les piliers du futur pont.
Les opposant au projet de contournement de Beynac ne désarment pas malgré le début des travaux / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Camille Michelland
Les opposant au projet de contournement de Beynac ne désarment pas malgré le début des travaux / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï & Camille Michelland

La délégation d'une trentaine de personnes derrière Michel André, président de la SEPANSO 24, Isabelle Petitfils, élue de Meyrals et Philippe D'Eaubonne, tous membre du DIGD (défense de l'intérêt Général en Dordogne) continue à dénoncer le "passage en force" du département dans ce dossier. Pour mémoire, les travaux ont été autorisés par la préfecture le 29 janvier dernier, les travaux ont débuté peu après.
 







 

Sur le même sujet

Le député LREM expulsé du Sommet de l'élevage

Les + Lus