Cet article date de plus de 3 ans

Le Président du Conseil Départemental de Dordogne menace de détourner le Tour de France

Menace explicite ce matin de Germinal Peiro lors d'une conférence de presse de présentation du Tour de France qui traversera la Dordogne du 10 au 12 juillet. Très remonté par la polémique du passage piéton de Beynac, le Président du Conseil Départemental menace de faire contourner le village
© France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Ce doit être l'évènement sportif et populaire de l'été pour le département. La caravane et les coureurs seront pendant trois jours en Dordogne. Le 10 juillet sera une journée de repos. Suivront une étape Périgueux-Bergerac le 11, et une étape Eymet-Pau le 12.
Mais outre Montignac le trajet doit également passer par Beynac. Et là, problème : à Beynac la contestation s'est cristallisée autour du contournement du village, et l'aménagement de la voie et des trottoirs.
Il y a une semaine à peine, le maire de la commune Alain Passerieux a empêché les travaux entrepris par le département sur sa commune visant à élargir le passage piéton de l'autre côté de la route,
Réponse du berger à la bergère, aujourd'hui, lors d'une conférence de presse de présentation du passage du Tour de France en Dordogne, le Président du Conseil Départemental a clairement menacé la municipalité de Beynac de détourner la boucle par le Château des Millandes et Castelnau pour éviter le village. Le bras de fer prend donc un nouveau tour et la menace, si elle est applicable et appliquée, serait lourde de répercussions médiatiques et économiques.
durée de la vidéo: 02 min 03
Le Président du Conseil Départemental veut forcer Beynac à accepter les travaux du département ©France 3 Périgords

 

durée de la vidéo: 01 min 46
Blocage municipal à Beynac des travaux du département ©France 3 Périgord

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport polémique société