Dordogne : quand la vigne devient bijou

Annabelle Degroote est une jardinière-bijoutière qui regarde pousser ses broches, pendentifs et colliers. Installée en Bergeracois, cette artiste inspirée a créé une ligne de bijoux insolites en vrilles de vignes. Aussi étonnnant que séduisant.

Beaucoup de patience pour arriver à créer ces bijoux uniques
Beaucoup de patience pour arriver à créer ces bijoux uniques © France 3 Périgords - Margaux Dubieilh & Pascal Tinon

Les viticulteurs du Bergeracois sont des artistes à leur manière. Annabelle aussi, mais la vigne, elle l'a rapidement détournée de son utilisation première pour en tirer un autre chef-d'œuvre. Élégantes de simplicité et d'harmonie, les vrilles de vigne sont devenues pour elle une inépuisable source d'inspiration. 

Peintre d'origine, cette plasticienne a la passion du bijoux depuis sa tendre enfance. Tout comme celle du monde végétal. Arrivée en Dordogne il y a dix ans, elle est tombée amoureuse de la vigne. Mais il lui a fallu longtemps pour saisir l'objet de son désir. Car pour simples qu'elles paraissent, les vrilles ne sont pas toutes semblables. Plus ou moins résistantes, plus ou moins longues, plus ou moins souples, plus ou moins adaptées à une transformation en bijoux, avant de s'en servir, il a fallu les comprendre.

Annabelle Degroote s'est inspirée des richesses des vignobles environnants pour créer une ligne de bijoux naturels
Annabelle Degroote s'est inspirée des richesses des vignobles environnants pour créer une ligne de bijoux naturels © France 3 Périgords - Margaux Dubieilh & Pascal Tinon

Ses vrilles, elle les conduit patiemment à adopter de formes particulières en installant elle-même ses propres "fils de vigneron". Dès le printemps venu, elle les accompagne et les regarde pousser, en jardinière bijoutière, avant de les récolter et les faire sécher des mois durant.

Ses bijoux, elle les imagine lorsqu'ils sont encore sur la branche. Plus tard, après la récolte et le séchage, viendra le temps de la réalisation, travail de patience pour unir le bois naturel, le métal et les pierres en des créations uniques.

© France 3 Périgords - Margaux Dubieilh & Pascal Tinon

Pour cette femme amoureuse de la nature installée depuis dix ans à Saussignac, utiliser cette richesse naturelle disponible à profusion pour ses créations est une façon de boucler la boucle. Cela lui a permis d'unir ses deux passions, travailler autour de la femme, et autour de la nature.

En savoir plus sur le site d'Annabelle Degroote

A découvrir dans ce reportage > 

"Caprice de vigne", une ligne de bijoux inspirée des paysages du bergeracois ©France 3 Périgords

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite art culture artisanat