Tourtoirac en Dordogne : les gendarmes tombent sur une "forêt" de cannabis

C'est ce qui s'appelle avoir du flair : alertés par une odeur caractéristique, les gendarmes de Savignac-les-Églises ont suivi la piste et sont tombés sur une petite exploitation artisanale de cannabis. Des pieds, des feuilles, des graines et de la résine, la récolte a été plutôt bonne...
Saisie de plants de cannabis "d'une hauteur impressionnante" par la gendarmerie de Dordogne
Saisie de plants de cannabis "d'une hauteur impressionnante" par la gendarmerie de Dordogne © Gendarmerie de la Dordogne
C'est une équipe en tournée de prévention de proximité qui a flairé l'affaire mercredi dernier. De passage à Tourtoirac, les deux militaires de la communauté de brigades de Savignac les Églises a remonté la piste olfactive d'une "odeur spécifique de cannabis, très prononcée".
 
Un véritable petit atelier artisanal au domicile de ce résident de Tourtoirac
Un véritable petit atelier artisanal au domicile de ce résident de Tourtoirac © Gendarmerie de la Dordogne


L'odeur était forte et suffisamment proche pour qu'ils découvrent rapidement un jardin extraordinaire, mais totalement illicite, sur la parcelle d'un riverain âgé d'une cinquantaine d'années. 

L'homme devait avoir la main verte : les 26 pieds de cannabis étaient, selon les termes de la gendarmerie "d'une hauteur impressionnante".
 
La voiture des officiers de gendarmerie a eu du mal à contenir les plants de cannabis d'une exceptionnelle vigueur...
La voiture des officiers de gendarmerie a eu du mal à contenir les plants de cannabis d'une exceptionnelle vigueur... © Gendarmerie de la Dordogne


Poursuivant leur recherche, les gendarmes mettront la main sur le reste de la production : 2 kilos d'herbes en train de sécher, environ 300gr de résine de cannabis et 400 graines pour les plantations futures. De quoi faire fleurir la petite entreprise.

Las, pour ce jardinier amateur, l'aventure s'arrête là. Toutes les plantes saisies ont été détruites et l'homme dont les rêves sont partis en fumée devra maintenant s'expliquer devant la justice...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers insolite sorties et loisirs