Périgueux : un chauffard sème la panique en plein centre ville

Les faits se sont déroulés à 9h30 ce matin, en plein centre de Périgueux. Un homme en BMW a tenté de pénétrer sur la place de l'hôtel de ville à l'heure du marché et a refusé de se rendre à la police qui tentait de l'arrêter. Il a été interpellé après une course-poursuite

La vitrine du magasin de la rue Gambetta fracassée par le chauffard qui a pris la fuite.
La vitrine du magasin de la rue Gambetta fracassée par le chauffard qui a pris la fuite. © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette
Un vent de panique dans le centre de Périgueux ce mercredi matin. Il était 9h30 lorsqu'un homme à bord d'une BMW noire tente de pénétrer sur la place de l'ancien Hôtel de Ville. Nous sommes rue Taillefer, c'est l'heure du marché, il y a une file de piétons qui attendent de pouvoir pénétrer dans le marché.
La Police Nationale de Périgueux a interpellé le jeune homme qui a paniqué les périgourdins ce mercredi 20 mai
La Police Nationale de Périgueux a interpellé le jeune homme qui a paniqué les périgourdins ce mercredi 20 mai © France 3 Périgords - Bertrand Lasseguette

La police municipale intervient, et tente de contrôler l'homme. Ce dernier refuse d'obtempérer et fait mine de foncer sur l'agent. Un gardien de la paix sort alors son arme et menace le conducteur. L'homme entame alors une marche arrière, emprunte la rue Taillefer à contresens et tente de s'échapper, zigzaguant au milieu de la foule paniquée et empruntant plusieurs sens interdits, heureusement sans faire de victime. 

Continuant son rodéo urbain, l'homme s'engage alors dans la rue Gambetta et fini sa course dans la vitrine du commerce de costumes de mariés Églantine déclenchant les airbags de son véhicule, désormais inutilisable et dont il se serait extrait par le toit ouvrant.
Il tente alors de prendre la fuite, à pied, et se serait réfugié dans un cabinet de kinésithérapeute. Un témoin l'identifie, et il finira par être interpellé. Selon le témoignage d'une riveraine, il s'agirait d'un homme âgé d'environ 25 ans. Entendu par la police, on ignore pour l'instant son identité et les raisons de ses agissements.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité