À Périgueux, la gauche en position de l'emporter... à condition de s'unir

© Elsa Arnould - FTV
© Elsa Arnould - FTV

Certes, le maire sortant a emporté le premier tour, mais il est talonné par le Parti Socialiste. Les voix se sont largement réparties et sur les 5 listes qui peuvent potentiellement se présenter au second tour aujourd'hui, trois sont de gauche

Par Pascal Faiseaux

5 listes en position de maintien pour le second tour, c'est du jamais vu à Périgueux. Certes, le maire sortant est en tête (19,15%), mais à moins de deux points de la candidate socialiste officielle Delphine Labails. Antoine Audi qui ne s'y trompe pas et qui affirme aujourd'hui que sa priorité est de faire "barrage à la gauche".

Car le plus grand danger pour lui est que les 4 candidats de gauche , dont 3 sont en position de se maintenir, fassent front commun. Ce qu'ils ont échoué à faire au premier tour. En cumulant la candidate PS Delphine Labails (17,37% ), l'ancien maire socialiste Michel Moyrand (13,73%) et Hélène Reys (11,68%), on obtient 42,7% des voix, auxquelles on peut ajouter les 7,34% du candidat écologiste François Carême pour basculer dans la majorité. Ce dernier ayant annoncé cette intention d'un ralliement s'il ne pouvait se maintenir.
Michel Moyrand devrait prendre acte de sa seconde place derrière la candidate socialiste pour "céder la place" à plus jeune que lui. Quant à Hélène Reys, sa décision sera collective et participative avec ses soutiens et colistiers.

Pour cela, il faudrait se ranger derrière Delphine Labails, candidate de gauche la mieux placée actuellement. C'est déjà le cas pour François Carême. Un communiqué du QG de Delphine Labails vient d'annoncer que 3 candidats de la liste EELV / PRG 24 et Place Publique Dordogne rejoignait sa liste Ensemble Dessinons Périgueux après avoir reçu des engagements "en matière de gouvernance de la ville et de l'agglomération".



Pour Antoine Audi, il reste un modeste potentiel. Un report des voix de la part d'Élisabeth Dartencet (6,19%) et de Laurent Rouquié (9%) est toujours possible, même si ces candidats ont fait avant tout campagne contre le maire sortant.

Reste à savoir quelle sera la stratégie de Patrick Palem, Union du centre - LREM (15,49%). La fusion de sa liste avec celle d'Antoine Audi serait une possibilité pour espérer concurrencer l'union de la gauche, mais elle reste hypothétique.

Enfin, dernière inconnue, et non des moindres. Y aura-t-il un second tour ? Sur cela, nous devrions être fixés lors de l'allocution présidentielle de ce soir.
 

Le communiqué commun de l'Union de la Gauche à Périgueux

Union de la gauche à Périgueux
Parti socialiste, Nouvelle Donne, Europe-Ecologie les Verts, le Parti radical de gauche (PRG24) et Place Publique Dordogne

Réunis lundi 16 mars à l’atelier de campagne de la liste « Ensemble, dessinons Périgueux » conduite par Delphine Labails, Europe-Ecologie les Verts, le Parti radical de gauche Dordogne et Place Publique Dordogne ont acté un rassemblement dans la perspective du second tour des élections municipales.
Ce rassemblement comprend l’intégration de 3 candidats au sein de la liste Ensemble, dessinons Périgueux et des engagements programmatiques, notamment en matière de gouvernance de la ville et de l’agglomération.
Rejoignant le Parti socialiste et Nouvelle Donne, l’ensemble de ces mouvements politiques souhaite la victoire de la gauche à Périgueux et s’engagent à mettre en œuvre un programme ambitieux au profit de l’ensemble des Périgourdin.e.s 

Signataires

Delphine Labails, « Ensemble, dessinons Périgueux »
François Carême (EELV)
Marion Boidot (Place publique 24)
Lionel Pascal (PRG24)
 

Sur le même sujet

Les + Lus