En Dordogne, la manifestation pro-déviation de Beynac a bien mobilisé les troupes

Un millier de personnes était rassemblé sur les allées de Tourny, à Périgueux, samedi matin, pour défendre la déviation de Beynac. / © Elsa Arnould/France 3 Périgord
Un millier de personnes était rassemblé sur les allées de Tourny, à Périgueux, samedi matin, pour défendre la déviation de Beynac. / © Elsa Arnould/France 3 Périgord

Nouvel épisode du feuilleton du contournement de Beynac. Samedi matin, les pro-déviation se sont retrouvés à Périgueux avec le soutien de Germinal Peiro, président du conseil départemental. D'après les organisateurs, près d'un millier de personnes était présent malgré une pluie battante.

Par A.L avec Elsa Arnould

Le rassemblement organisé ce samedi matin pour défendre le contournement de Beynac et la ruralité a fortement mobilisé périgourdins et élus.

Aujourd'hui, on se rend compte que sur tous les projets des collectivités , il y a contestation. Mais, à un moment, il faut que les projets puissent se réaliser quand ils sont passés par tous les filtres. Or, aujourd'hui, ça coince ! Bernard Vauriac, président de l'union des maires de Dordogne et maire de Saint-Jory-de-Chalais


"Oui, on soutient au contournement de Beynac"


Bernard Vauriac, président de l'union des maires de Dordogne, est venu manifester avec son écharpe tricolore et il s'agace de cette situation où les maires ne peuvent mener à bien les projets.

Nous aussi, élus, on a le droit de manifester notre colère quand on n'est pas d'accord. Bernard Vauriac

Cet élu est un fervent soutien à la construction de la déviation de Beynac , "je connais bien la vallée de la Dordogne et je connais bien les difficultés de progresser en été."

Serge, est un habitant quadragénaire du secteur de Beynac et lui aussi soutient le contournement :

Le contournement est obligatoire car Beynac est une petite commune étroite et les camions et les bus ont du mal pour circuler. 

 

Les anti-contournement ont critiqué l’organisation du « rassemblement citoyen » de samedi, le Département qui en est l’instigateur met en avant ses soutiens.

VIDEO►Voir notre reportage sur le rassemblement des pro-déviation à Beynac :
 
Beynac : les pro-déviation passent à l'offensive
Reportage d'Elsa Arnould et Delphine Roussel Sax samedi 16 novembre à Périgueux lors du rassemblement des pro-déviation à l'appel de Germinal Peiro, président d conseil départemental de la Dordogne.


Prises de parole sur grand écran


Les décideurs politiques et économiques étaient nombreux à prendre la parole samedi matin : le maire de Périgueux Antoine Audi, le président du Grand Périgueux Jacques Auzou, le président de l’association J’aime Beynac et sa vallée Thierry Gauthier, le maire de Bergerac Daniel Garrigue, le maire de Sarlat Jean-Jacques de Peretti, le président de la chambre d’agriculture Jean-Philippe Granger, le président de la Chambre de métiers et de l’artisanat Didier Gouraud, le président de la Chambre de commerce et d’industrie Christophe Fauvel via un message vidéo, le conseiller régional Benjamin Delrieux, l’ancien président du Conseil départemental Bernard Bioulac, le président de l’Assemblée des Départements de France Dominique Bussereau via un message vidéo et Germinal Peiro.

Tous les grands élus de la Dordogne étaient là. Les trois élus consulaires du département aussi. Nous en avons assez d'être traités comme nous somme traités. Beynac est exemplaire de ce qui se passe dans la monde rural aujourd'hui. Le monde rural, il veut vivre et il ne faut pas nous empêcher de faire des aménagements qui ont reçu toutes les autorisations de l'Etat. Germinal Peiro.

 
Samedi matin, un grand écran a été installé pour diffuser les nombreuses prises de paroles des personnalités politiques et économiques de le Dordogne qui soutiennent la création d'une déviation à Beynac. / © Elsa Arnould/France 3 Périgords
Samedi matin, un grand écran a été installé pour diffuser les nombreuses prises de paroles des personnalités politiques et économiques de le Dordogne qui soutiennent la création d'une déviation à Beynac. / © Elsa Arnould/France 3 Périgords
 
 
 
 

Sur le même sujet

Les + Lus