• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dordogne : la maraude accroît ses rotations, les hébergements restent ouverts plus longtemps.

la maraude à Périgueux au secours des SDF par temps de canicule / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords
la maraude à Périgueux au secours des SDF par temps de canicule / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords

Plus d’hommes que de femmes dans les rues de Périgueux, des personnes en difficulté, certaines sans capacité à se loger. Avec la canicule, le risque de malaise ou d’atteinte à la santé est au plus haut. Mais la maraude veille.
 

Par Philippe Niccolai

Titi et ses 2 chiens se sont installés près des caisses du parc auto des Allées de Tourny, à Périgueux. « Moi, j’ai de la chance, j’ai un studio en ville… Le matin je fais la manche, l’après-midi, avec cette chaleur, je me mets à l’abri chez moi »
Arrivée du véhicule de l’ASD, l’association de solidarité départementale. Au volant, Audrey Moreau. La coordinatrice des maraudes à Périgueux, c’est elle. « Salut Titi ! » lance cette jeune femme à celui qu’elle connaît bien. Un peu de brumisateur sur les chiens, puis c’est au tour de Titi qui apprécie. « Et puis si je manque de quelque chose, elle peut m’aider, m’apporter des médicaments ». Un gâteau, des bouteilles d’eau fraîche, la distribution a ses avantages : elle permet de petits échanges, de prendre le ‘’pouls’’ du bénéficiaire, l’écouter parler de sa santé ou de ses préoccupations.
Titi apprécie l'eau offerte par la coordinatrice de la maraude / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords
Titi apprécie l'eau offerte par la coordinatrice de la maraude / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords

Eté 2018 : 318 personnes rencontrées

L’été dernier, les services sociaux ont effectué 318 rencontres. « Nous avions enregistré 106 hommes et 12 femmes seulement. Nous les avons revus au fil de l’été, certains plusieurs fois. Au total cela fait 318 échanges avec ces gens. Nos maraudes débutent mi-juin et finissent mi-septembre » précise Audrey Moreau.
Constat : cette année, dans les rues de la préfecture de Dordogne, il n’est pas rare de croiser plus de femmes isolées qu’auparavant, ou en couple, parfois en bande. Un phénomène constaté dans plusieurs villes de France.
La canicule pousse les exclus à se mettre à l’abri. La maraude de l’ASD ira les voir deux fois plus souvent, tant que la chaleur durera. Ordre de la préfecture.
François a son petit coin à lui : croyant, il reste assis près de la porte d’entrée de la cathédrale St-Front. Idéal pour faire la manche. Il reçoit volontiers la visite d’Audrey et de son coéquipier bénévole.
Audrey Moreau, coordinatrice de l'équipe de maraude de l'ASD / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords
Audrey Moreau, coordinatrice de l'équipe de maraude de l'ASD / © Philippe Niccolaï - France 3 Périgords

« Un petit café François ? » l’équipe de l’ASD poursuit sa tournée en ville. Cette semaine, à Périgueux, il y aura plus de maraudes que d’habitude. Quant aux lieux d’hébergements, ils resteront ouverts plus longtemps et surtout l’après-midi, à Bergerac et Périgueux. Entre midi et 19 heures, la température atteint ou dépasse les 38°C. Difficile à vivre.
Aux petits soins des SDF en ville

 

Sur le même sujet

France3 Euskal Herri aux fêtes de Bayonne

Les + Lus