Femme brûlée au visage en Dordogne : un trentenaire mis en examen pour tentatives de viol et de meurtre

Un homme, âgé d'une trentaine d'années, est soupçonné d'avoir agressé sexuellement sa voisine et de l'avoir brûlée au visage, dans la nuit de jeudi à vendredi à Borrèze en Dordogne. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire ce dimanche 18 juin.

Les faits remontent à la nuit de jeudi à vendredi. Les deux voisins, tous deux trentenaires, habitent deux studios dans une même maison isolée au milieu d'un bois, en retrait du village de Borrèze. Ils passent la soirée de jeudi ensemble, boivent de l'alcool et se disputent.  Dans la nuit, la femme alerte les pompiers, puis les gendarmes :  elle présente des brûlures au visage et au cou. Ses blessures, examinées par un médecin, relèvent d'une incapacité temporaire de travail (ITT) de 10 jours.

Tentative de viol

La femme a expliqué aux enquêteurs que son voisin a tenté d'avoir une relation sexuelle avec elle, mais qu'elle ne voulait pas"Lui conteste et dit avoir une relation amoureuse avec elle", précise le parquet, qui confirme l'information révélée par France Bleu Périgord.

L'homme reconnaît avoir allumé le briquet

Une information judiciaire a été ouverte et confiée à un juge d'instruction de Périgueux.  L'homme a été mis en examen pour "tentative de viol, tentative d'homicide volontaire et violence volontaire avec une incapacité de travail de plus de 8 jours" (10). Avec, pour ces trois infractions, la circonstance aggravante de concubinage". Il a été placé en détention provisoire.

D'après le parquet de Périgueux, il s'agira notamment d'établir quel type de relation entretenait cet homme et cette femme, "s'il y avait bien concubinage", puisque leurs versions divergent. L'enquête devra également déterminer le déroulé des faits qui ont conduit à ce que la jeune femme soit brûlée au cou et au visage suite à cette dispute. 
Lors de la garde à vue, l'homme a reconnu avoir allumé un briquet, mais affirme qu'il ne souhaitait pas la tuer. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité