L'urgence à Périgueux pour soutenir une maman angolaise et de ses trois enfants, menacés d'expulsion

C'est une course contre la montre. Nancy et ses trois enfants risquent l'expulsion vers l'Angola. Les parents d'élèves appellent à manifester cet après-midi en soutien. Femme d'un marchand d'armes violent et influent, Nancy risque la mort si elle retourne dans son pays. 

Nancy et ses trois enfants menacés d'expulsion vers l'Angola
Nancy et ses trois enfants menacés d'expulsion vers l'Angola © France 3 Aquitaine
Nancy est arrivée en France avec ses trois enfants il y a un an et demi. Depuis les enfants sont scolarisés dans une école de Périgueux, en Dordogne.
Mais leur demande d'asile politique a été refusée. Nancy craint pourtant pour sa vie, plusieurs fois menacée et pour celle de ses enfants. Son fils Edson, âgé de 9 ans, traduit pour elle : 

"Si on retrouve en Angola, ils vont nous tuer"  


Nancy a reçu la réponse négative à sa demande d'asile il y a trois semaines. Face à la menace d'expulsion, elle s'est confiée aux parents d'élèves de l'école fréquentée par ses enfants.
"On a finalement compris que c'était très grave et que ça pouvait avoir de lourdes conséquences" explique Pierre-Daniel Lamazière, parents d'élèves.

La famille est sous le coup d'une double menace d'expulsion.Le réseau éducation sans frontières s'est mobilisé pour défendre les trois élèves décrits comme "brillants" et "parfaitement intégrés". 
Une manifestation de soutien est organisée à 16h30 cet après-midi devant l'école des enfants à Périgueux. 

Le reportage de Clémence Rouher et Jean-Rémi Haas : 
Une maman angolaise menacée d'expulsion à Périgueux

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité éducation