À Périgueux, le vélo commence à avoir pignon sur rue

Plus d'espace, des axes aménagés, un libre-service dédié : dopé par une prise de conscience générale, le vélo gagne aussi du terrain dans la préfecture de Dordogne. Mais les mentalités évoluent doucement : ici la "vélorution" est plus une lente évolution qu'une véritable révolution.

Une piste cyclable bidirectionnelle, des couloirs de bus partagés avec les vélos, quelques années en arrière, les cyclistes de Périgueux n'auraient même pas osé y rêver. Mais les temps changent. La prise de conscience écologique globale en France n'épargne pas les Périgourdins qui veulent eux aussi pouvoir participer à l'effort collectif tout en entretenant leur forme physique. 

... mais il faudra encore mouiller le maillot

Au rayon aménagements urbains, il y a aussi du neuf. Les (nombreux) travaux effectués en ville ont prévu une place conséquente pour la petite reine. Sept kilomètres de pistes cyclables, des rond-points et carrefours aménagés pour les deux-roues, des couloirs de bus partagés, il y a du mieux. Pas vraiment du suffisant pour les partisans de la vélorution périgourdine, que nous avions interrogés avant l'été, mais tout de même. Ecoutez leurs arguments ►
 


Se mettre le petit vélo dans la tête


 À côté des infrastructures, il y a les habitudes et les mentalités. Et là aussi le chantier est conséquent. Car si les automobilistes semblent déjà se mettre au pas, ce sont les piétons qui mettent parfois des bâtons dans les roues des cyclistes !


Périvélo, la mobilité douce municipale


Enfin, si on parle vélo à Périgueux, il ne faut pas oublier Périvélo. Non, il ne s'agit pas de vélo périlleux, mais de vélo Périgueux,  110 vélos mis à disposition de la population locale, dont 70 à assistance électrique. L'objectif étant d'en proposer 400 d'ici quatre ans...  Une affaire qui roule.