Peut-on donner du cannabidiol (CBD) à nos animaux de compagnie ?

Depuis 2018, le CBD (Cannabidiol) est autorisé en vente libre en boutique et sur Internet. Il trouve désormais de multiples déclinaisons dans des compléments alimentaires destinés à nos bêtes à poils. Qu'en penser ? Nous avons interrogé différents professionnels au contact des animaux.

 

Un commerce de CBD
Un commerce de CBD © Sébastien Nogier/Max PPP

Dans une boutique de CBD, en plein Périgueux, se trouve un rayon spécialement dédié. Sur l'étal deux flacons "Huile de CBD pour animaux" dosés à 5 ou 2,5% et une posologie associée: 1 à 2 gouttes par tranche de poids de 5kg, la bouteille en contient 200 pour une trentaine d'euros. Et un slogan également "Comme les humains, votre fidèle compagnon à poils possède lui aussi un système endocannabinoïde". 

Même si ces produits ne sont pas les plus vendus de la boutique, très clairement le vendeur constate un engouement croissant pour ces compléments alimentaires. "J'insiste toujours pour dire que ce n'est pas un remède miracle mais un accompagnement", nous dit Enzo, et "les retours sont bons, on voit bien que les gens viennent pour leurs animaux et reviennent pour eux". 

Du bouche à oreille

La plupart des clients pour ces huiles de saumon agrémentées de CBD sont orientés par l'animalerie qui ne se trouve pas bien loin. "On en vendait avec un fournisseur hollandais, mais il a arrêté de vendre le produit en France... C'est devenu très difficile de se fournir maintenant, du coup on les renvoie vers des revendeurs de confiance" nous déclare Emmanuel Burban, gérant de l'animalerie Chapristi.
Il a commencé à l'utiliser sur ses nombreux chats pour des douleurs dentaires et de l'arthrose, puis s'est rendu compte que cela fonctionnait également très bien pour les états anxieux. 

Pour le stress, on le met directement en goutte dans les croquettes... C'est vrai qu'on le recommande aux gens de plus en plus, pour le stress surtout. 

Emmanuel Burban, gérant d'animalerie

Mais le fait qu'il n'en trouve plus aussi facilement témoigne bien de la méfiance de certains face à son utilisation accrue par d'autres. Le fait que les autorités de santé ne considèrent pas les produits de marque vétérinaire conçus à base de CBD comme étant des médicaments, rend leur commercialisation plus difficile. 

Un flacon d'huile de CBD
Un flacon d'huile de CBD © Sebastien Nogier/MaxPPP

Expérimenter sous contrôle vétérinaire 

A Oloron-Sainte-Marie, la clinique vétérinaire a toujours prôné l'utilisation de compléments alimentaires phytothérapeutiques. Sur les six practiciens, l'une d'entre eux recommande régulièrement l'usage d'extraits purifiés de plantes par les animaux domestiques. Cependant le cannabidiol, lui, n'est pas prescrit. Il est tout juste mentionné quand les patients en parlent. "Nous, en tant que vétérinaire, on ne peut pas conseiller quelque chose qui n'a pas d'autorisation de mise sur le marché par les autorités sanitaires" nous dit Luc Bellocq, vétérinaire. "On ne peut pas empêcher nos patients de l'utiliser, du coup on vérifie ce qu'ils donnent et surtout on garde le fil du suivi médical, pour qu'ils n'abandonnent pas les traitements médicamenteux principaux" complète sa collègue, Françoise Bussiéras. 

C'est une molécule d'avenir, mais, avant de l'administrer, il faut attendre de vrais médicaments et de vraies indications

Luc Bellocq, vétérinaire

Et tant que les autorités sanitaires n'ont pas leur nez dedans, les deux vétérinaires s'inquiètent des différents produits vendus, de leur traçabilité et de la concentration de leur produit actif. De ce fait ils accompagnent les patients en vérifiant les flacons que ces derniers apportent. "Il faut faire attention aussi tant qu'il n'y a pas assez de production de chanvre en France, car beaucoup vient d'Asie et on n'en contrôle pas forcément la pureté". 

Mais au delà des mises en garde les 2 practiciens saluent les avancées potentielles du cannabinoïde. "Ca fait partie de l'arsennal thérapeutique dans la gestion de la douleur" indique Luc Bellocq. "le cas le plus adapté est celui du vieux chien qui a mal, d'arthrose notamment, et dont les douleurs chroniques ont des repercussions comportementales", dit-il, "mais attention il ne faut pas pour autant arrêter les anti-inflamatoires car l'arthrose peut continuer à avancer" conclue Françoise Bussieras. 

Certains n'ont pas attendu la certification française pour une administration quotidienne

Dans cette autre clinique, à Périgueux, depuis deux ans le Cannabidiol fait partie des prescriptions quotidiennes ainsi que des produits vendus directement aux patients. "On le vend au sein de la clinique mais il faut bien comprendre: il est commercialisé par un laboratoire français sous licence suisse, comme beaucoup d'autres produits européens contenant du CBD dans la mesure où la Suisse est très en avance par rapport à nous", affirme Philippe Goustat, vétérinaire à la Clinique des Mondoux. Le practicien se dit convaincu "pour l'avoir utilisé et avoir eu de très bons résultats et de voir que pour d'autres on en a pas". 

L'avantage, c'est qu'il n'y a pas de phénomène d'accoutumance, c'est sans risque, juste à associer à des médicaments le cas échéant.

Philippe Goustat, Vétérinaire

Le médecin précise simplement qu'il est important de l'administrer sous formes de gouttes d'huiles aromatisées, les siennes sont saveur poulet. "Avant cette huile, on a eu un produit sous forme de granulés et le problème était celui de l'apétance. Les animaux ne voulaient pas le consommer".

C'est ainsi que les laboratoires se sont adaptés et ont retiré ce produit du marché.  Finalement, le plus important est peut-être tout simplement de savoir écouter et comprendre nos animaux de compagnie. 

Le CBD Kesako?

Le Cannabidiol est un cannabinoïde produit par une plante appelée cannabis sativa dont il existe deux variétés: une qui produit le cannabis, mieux connu sous le nom de marijuana, et l’autre qui produit le chanvre. En France, depuis 2018, seul le CBD issu du chanvre est autorisé à la vente libre, celui-ci contient alors moins de 0,2%de THC (psychotrope actif), il est donc considéré comme neutre, et non pas comme un stupéfiant. 

Le CBD stimule les récepteurs endocannabinoïdes que possèdent les hommes, tout comme certains animaux. De ce fait, grâce à ses propriétés antalgiques, il permet de soulager les douleurs associées aux diverses maladies inflammatoires chroniques.

Mais attention, rares sont les études scientifiques vétérinaires sur le sujet. De ce fait le Cannabidiol, en France ne peut être considéré comme une base médicamenteuse car elle n'est pas reconnue par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). On parle alors de compléments alimentaires.

Il existe actuellement deux études publiées sur les effets du CBD chez les animaux et qui portent sur les effets du CBD dérivé du chanvre sur les chiens: l’une s’est penchée sur l’utilisation du CBD pour l’ostéoarthrite canine et l’autre pour les crises d’épilepsie.

Dans l’étude sur l’ostéoarthrite publiée dans Frontiers in Veterinary Science, en juillet 2018, l’huile de CBD a réduit la douleur chez les chiens et leur a permis d’être plus actifs.

Parallèlement, la seconde étude du Journal of the American Veterinary Medical Association a démontré que le CBD réduisait la fréquence des crises d’épilepsie. D’autres études étant présentement en cours, des données supplémentaires sont attendues bientôt.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine santé société animaux béarn nature