• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Sécurité routière : 2016, une année noire pour la Dordogne

Image d'illustration / © MAXPPP
Image d'illustration / © MAXPPP

200 accidents, 250 blessés, 43 morts... 2016 est une année noire pour la Dordogne selon les chiffres provisoires révélés par le bilan de la sécurité routière dans le département. 

Par Caroline Robin

Après une diminution constante du nombre d'accidents de 2007 à 2015, l'accidentalité repart à la hausse en 2016 avec une augmentation de 13,64% des accidents en Dordogne en 2016. Paradoxe, la sécurité routière enregistre ailleurs de faibles augmentations : 0,26% pour la Nouvelle-Aquitaine et 1,14% en France métropolitaine.

Un mort sur deux est un senior


2016 est également l'année la plus meurtrière en Dordogne depuis 2012. La sécurité routière enregistre un total de 43 tués dans les accidents. Parmi ces victimes, figurent principalement les seniors (20 personnes tuées), la moitié des décès sur les routes de Dordogne. Les conducteurs des deux-roues motorisés, suivis par les piétons et les cyclistes figurent parmi les personnes vulnérables les plus impliqués dans les accidents.

Quelle est la cause de ces accidents ? Selon le bilan, ce sont les mauvais comportements des usagers : le non-respect des priorités (+23%), des feux rouges et stops (+2%), ainsi que l'usage du téléphone portable (+6,42 %), sans oublier les excès de vitesse en hausse de 115% pour les radars fixes et de 140% pour les radars mobiles. En 2016, la vitesse et l'alcool ont causé respectivement un accident sur cinq et un accident sur quatre en Dordogne.

Priorité de l'année 2017

Ce mauvais bilan pour la Dordogne est un des chantiers de la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, qui soulignait lors de ses voeux que la sécurité routière serait une priorité en 2017.

 

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus