Sénatoriales en Dordogne : la gauche remporte les deux sièges

Le socialiste Serge Merillou et la communiste Marie-Claude Varaillas sont les deux nouveaux sénateurs qui représenteront la Dordogne. Ils ont été désignés par les 1374 grands électeurs du département. Ils succèdent au socialiste Claude Bérit-Débat et à Bernard Cazeau de la République en Marche.

1374 grands électeurs convoqués et qui ont choisi deux sénateurs de gauche : un socialiste et une communiste.
1374 grands électeurs convoqués et qui ont choisi deux sénateurs de gauche : un socialiste et une communiste. © FTV
Le socialiste Serge Merillou a obtenu la majorité absolue et les dés étaient jetés dès la mi-journée. Le second tour s'est donc joué avec le jeu des retraits de certains candidats. 
Sur les 7 candidats encore en lice, quatre ont décidé de ne pas se maintenir au second tour. Joëlle Huth, les Républicains, a décidé de se retirer au profit de Jean-Pierre Cubertafon, candidat portant les couleurs du Modem-LREM.
Les deux candidats d'Europe Ecologie les Verts n'ont pas poursuivi au second tour et n'ont pas donné de consigne de vote. De la même manière pour Alain Castang.

En revanche,  le candidat du Rassemblement National, Robert Dubois, a lui décidé de se maintenir.  

Un femme sénatrice en Dordogne : une première sous la Ve République

Finalement, la candidate communiste est devant Jean-Pierre Cubertafon, candidat du Modem-LREM. Il n'y aura donc pas de candidat du parti présidentiel pour prendre la suite de Bernard Cazeau, ancien socialiste qui a ensuite pris l'étiquette de la République en Marche.

C'est la première fois qu'une femme est élue sénatrice en Dordogne depuis l'avènement de la cinquième république. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales politique élections