Série d'incendies en Dordogne : les habitants soupçonnent un pyromane

Publié le
Écrit par Dorine Condé avec Olfa Ayed

Depuis le début du mois d’août, la Dordogne connaît une série d’incendies. Les feux se concentrant tous dans une même zone, dans un rayon d’une trentaine de kilomètres autour de foret de La Double. Un pyromane sévirait-il dans le secteur ? C’est la question que se posent les riverains et à laquelle les gendarmes tentent de répondre.

Un incendie qui s’est déclaré le 7 août à Parcoul-Chenaud en Dordogne, a détruit 50 hectares de forêt. Ce mardi matin, le feu est fixé après l’intervention de deux canadairs et d’une cinquantaine de sapeur-pompiers.

En observant ce qu’il reste de la forêt après l’incendie, Jean-Jacques Gendreau, le Maire de la commune de Parcoul-Chenaud est triste « ça fait beaucoup de peine, et ça fait peur ». Depuis 25 ans à la tête de la mairie, l’édile n’avait jamais connu un feu pareil.  « J’ai vu le panache de fumée et je me suis dit c’est à notre tour, il y a trois jours c’était à quelques kilomètres et maintenant c’est ici. »

Ca fait beaucoup de peine et ça fait peur

Jean-Jacques Gendreau, Maire de Parcoul-Chenaud

C’est en effet, le troisième feu en deux jours qui sévit dans la forêt de La Double. La suite d’une série d’incendies qui se sont produits dans le secteur depuis le début du mois d’août. Si aucune victime n’est à déplorer, le bilan pour la forêt lui est lourd.

Cinq incendies en six jours 

Tout a commencé dans la soirée du 3 août lorsque les pompiers de Dordogne sont appelés pour un incendie au lieu-dit du Brouillet à Montpon-Ménétérol. 5.000 m² partent en fumée, alors que quatre départs de feu ont eu lieu dans la même journée. La piste criminelle est alors envisagée et les gendarmes ouvrent une enquête.

Le lendemain, les soldats du feu doivent de nouveau se rendre dans la forêt de la Double pour un deuxième incendie.  Cinq hectares sont brûlés sur la commune d’Eygurande-et-Gardedeuil. Après trois jours d’accalmie, la Double connaît de nouveau les flammes le dimanche 7 août.

A quelques heures d’intervalle, le feu part au lieu-dit Lavautour sur la commune de la Roche-Chalais puis au lieu-dit les Navettes à Eygurande-et-Gardedeuil. Au total 110 hectares de massif sont brûlés, soit le plus gros feu de l’année en Dordogne.

Une enquête de gendarmerie en cours 

Ces feux sont tous situés à quelques kilomètres les uns des autres. Ils se concentrent autour d’une zone d’une trentaine de kilomètres autour de la forêt de La Double au nord-ouest du département. Une proximité qui appuie les doutes des enquêteurs d’une potentielle piste criminelle.

La gendarmerie départementale a donc mis en place un dispositif de prévention composé d’une trentaine de militaires. « Il y a des hélicoptères et des patrouilles de véhicules sur le terrain  ainsi que des motards qui vont être équipées de motos tout terrain et qui pourront patrouiller dans des zones boisées » explique la Commandante Laure-Anne Petit de la compagne de gendarmerie départementale de Nonton. 

Les riverains sur la piste d'un pyromane

Du côté des riverains des questions commencent à se poser sur la présence d’un pyromane dans la région. « Nous sommes un peu dans la suspicion, c’est surprenant qu’il y ait autant de feux ! Une petite psychose commence à se créer » confie le Maire de Parcoul-Chenaud.

Dans la population des environs, une certitude commence à naître : quelqu’un s’amuse à mettre le feu. Muriel qui habite la commune de Parcoul-Chenaud en est persuadée, « ces départs de feu ne sont pas anodins, c’est volontaire ».  « On commence à tous regarder autour de nous, on fait attention à quelle voiture passe, une sorte de méfiance s’installe » raconte Sylvie elle aussi Parcouloise.

Cette méfiance, le Maire l’a bien constatée « certains ont proposé de faire des vigies dans les carrefours forestiers mais l’idée c’est de rassurer les gens, de les apaiser. C’est aux gendarmes de faire ce travail d’enquête. »

Ces départs de feu ce n'est pas anodin, c'est volontaire.

Muriel, habitante de Parcoul-Chenaud

Le pyromane pourrait également agir au-delà des frontières du département. A 30 kilomètres de Parcoul, à Boisbreteau dans le sud de la Charente, un incendie s’est déclaré lundi 7 août, 150 hectares sont partis en fumée.

La région a-t-elle à faire à un pyromane en série ? L’enquête de gendarmerie le dira. En attendant, la Commandante Laure-Anne Petit « invite toute personne détectant un départ de feu, à le signaler aux pompiers et s’ils ont des renseignements à les communiquer à la gendarmerie. »

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité