• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Sorges (24) : deux justes reconnus à titre posthume

Un couple de Sorges a reçu à titre posthume une médaille récompensant leur acte de courage. Pendant la guerre ils avaient hébergé  Liliane et Jean, deux jeunes enfants juifs, en les faisant passer pour leurs enfants. Une récompense qui rend aussi hommage à la commune qui a soutenu le couple

Par Pascal Faiseaux

Jean et Rachel Lamargie n'ont malheureusement pas eu le temps de recevoir cette plus haute distinction civile Israëlienne qui les élève au rang de "justes parmi les nations". Pendant la deuxième guerre mondiale, le couple qui n'avait pas d'enfant les a hébergé, en les faisant passer pour les leurs. Liliane Wecksler avait 7 ans, et Jean, son petit frère, 3 ans.  Leurs parents étaient entrés dans la résistance. Ils risquaient la déportation.

Liliane est décédée depuis. Avec émotion, ce dimanche 18 septembre à Sorges, Jean est revenu seul dans la maison où, pendant la guerre il avait trouvé refuge avec sa soeur. A l'époque, pas un seul des 1100 habitant de la petite commune n'ignorait l'étrange situation du couple. Sans enfant, l'artisan plombier et sa femme se retrouvaient subitement avec deux bambins à élever. Des enfants qu'ils ont tout naturellement inscrits à l'école et au catéchisme, aux yeux de tous. Et pourtant rien n'a filtré. Une commune entière complice pour protéger deux vies innocentes.
L'émouvante cérémonie de reconnaissance du couple de Justes de Sorges

Ce dimanche, 200 personnes parmi lesquelles de nombreuses personnalités ont assisté à cette émouvante cérémonie. Une plaque commémorative a été posée sur la maison de Jean et Rachel Lamargie et sur la mairie de Sorges.
Une reconnaissance d'un couple de Sorges par l'Etat d'Israël
Jean Wecksler et la fille de sa soeur venus rendre hommage au couple et à la commune de Sorges qui les ont cachés pendant la seconde guerre mondiale - Elsa Arnould & Nicolas Pressigout

 

Sur le même sujet

Parkings en travaux

Les + Lus