• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les urgentistes de Dordogne reçus par l'Agence Régionale de Santé

Une délégation intersyndicale des urgentistes de Dordogne a été reçue aujourd'hui par l'Agence Régionale de Santé... Ras-le-bol, manque de moyens, épuisement physique et manque de considération pour une activité essentielle au bien-être de la population / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Bertrand Lasseguette
Une délégation intersyndicale des urgentistes de Dordogne a été reçue aujourd'hui par l'Agence Régionale de Santé... Ras-le-bol, manque de moyens, épuisement physique et manque de considération pour une activité essentielle au bien-être de la population / © France 3 Périgords - Emilie Bersars & Bertrand Lasseguette

Une trentaine d'urgentistes du département ont fait le siège de l'ARS ce matin à Périgueux, avant qu'une délégation soit reçue. Les revendications portent toujours sur le manque de moyens et d'attention dont souffre ce service public vital.

Par Pascal Faiseaux

Bergerac, Sarlat, Périgueux, le mouvement de mécontentement (et d'épuisement) des services d'urgence a gagné la Dordogne depuis plusieurs jours déjà. 

A Bergerac, on entame la deuxième semaine de grève "invisible". Pas le droit de stopper complètement l'activité, forcément.  Mais ici comme à Périgueux ou Bergerac les infirmières, les aides-soignants, le SMUR  ont massivement répondu à l'appel à la grève national. Une adhésion inédite qui montre l'ampleur du malaise. En limite de rupture, les personnels attendent désespérément les recrutements d'infirmières DE ou d'aide-soignants qui manquent pour assurer correctement leur tâche. 
Manifestation des services d'urgence de Dordogne
Les services d'urgence de Périgueux, Sarlat et Bergerac ont manifesté aujourd'hui devant le siège de l'Agence Régionale de Santé à Périgueux. Comme sur le reste du territoire ils dénoncent l'étouffement progressif de ce service public de première nécessité.  - France 3 Périgords - Emilie Bersars & Bertrand Lasseguette

Des prises en charge sécurisées, la fin des hospitalisation sur brancards, une augmentation de salaire pour tous les agents, et en filigrane une reconnaissance du travail vital effectué par ces services, voici ce qu'une délégation du collectif Inter-urgences est venu réclamer ce mardi matin à l’Agence Régionale de Santé de Périgueux.

Reste à savoir si l'ARS de Nouvelle-Aquitaine a une meilleure réponse à apporter que celle du gouvernement... 

Sur le même sujet

Valentine Pompadour, pin up limougeaude d'adoption

Les + Lus