Du PACS à la PMA, trente ans de combats pour l’égalité des droits

Vouloir se marier et avoir des enfants, voilà des désirs que la communauté LGBT réclame depuis longtemps. Retour sur un long combat qui perdure encore en 2021 avec la question de la PMA en France dans un documentaire inédit.

Le documentaire : entre historique d'une lutte et ouverture d'esprit sur le sujet homosexuel

Ce documentaire chronologique retrace la place des homosexuels dans la société française. Une position vue par les homosexuels eux-mêmes, leurs proches mais aussi le regard de la société sur cette minorité qui fait couler beaucoup d'encre. La fin des années 1970 et le début des années 1980 voient l'émergence des homosexuels dans la société. La libération sexuelle qui se passe à cette époque, le monde de la nuit qui s'émancipe et les années disco tendent à faire surgir une partie de la population qui existait depuis toujours mais qui n'osait pas s'afficher.

Le film aborde un aspect psychologique et sociologique. Il plonge le téléspectateur dans les idées et la manière de penser vis-à-vis des homosexuels. La place et la non place qu'ils occupent dans les débats en France. Les interrogations et les tabous : sont-ils des gens normaux ? malades peut-être ? Autant de questions que le film pose. Remonter dans le temps un instant pour se souvenir du combat qu'il a fallu pour qu'un jour, les personnes de même sexe puissent se marier et avoir les mêmes droits sociaux et juridiques que les autres. 

Une reconnaissance, le droit au bonheur, être respecté. Des souhaits banals dirait-on et qui pourtant n'étaient pas autorisés par la société, les politiques et le droit.

La crise du sida dans les années 1980 a fait réagir et prendre conscience de cette catégorie de la population grâce et à cause d'une épidémie pouvant toucher tout le monde, y compris les hétérosexuels. Le sida permet donc de mettre sur la table des politiques et des juridictions la question des homosexuels. 

Les projets de lois des années 1990

Le documentaire propose ainsi un aperçu des différents projets de loi pour statuer d'une reconnaissance civile et légale de l'homosexuel et de son couple. Des projets en marge de l'opinion publique qui ne verront pas le jour mais qui pourtant, amèneront à l'adoption du PACS en 1999.

Parmi ces projets de lois, on peut noter : 

- le contrat de partenariat civil (1990) 

- le contrat d'union civile (1991)

- le contrat de vie sociale, le contrat d'union civile et sociale, le pacte d'intérêt commun (1995)

Au cours des luttes pour la reconnaissance des homosexuels dans la société, les partis politiques de droite et de gauche bataillent. Dès le début des années 1990, la gauche soutient la cause homosexuelle. Le député Jean-Luc Mélenchon est l'une des premières personnalités politiques de gauche à s'engager et à proposer "un contrat de partenariat civil" au Sénat le 25 juin 1990. Il rencontre plusieurs associations et suite à ses nombreuses rencontres, il promet de parvenir à faire adopter une loi reconnaissant le statut juridique et social des personnes homosexuelles et d'accorder les mêmes droits aux couples gays.

Le rôle des politiques, c'est d'établir plus d'égalité entre les genres.

Jean-Pierre Michel, Député

La classe politique française de gauche est donc au premier plan durant cette période pour faire valoir la cause LGBT. Une volonté de faire évoluer les moeurs et les tabous que la population peut avoir sur les homosexuels. Mal perçus et incompris, la société française ne les comprend pas, ce que cela implique pour eux et leurs familles. Les tensions qui se cristalisent autour d'une question identitaire qui ne devrait pas en être une car le documentaire explique bien que l'on ne choisit pas d'être homosexuel comme on ne choisit pas sa couleur de peau.

Dans les années 80 et 90, découvrir que son enfant est homosexuel c’était un drame familial. On considérait que l’enfant serait toujours en marge de la société.

Patrick Bloche, Député

Le film permet de se souvenir de la manière de pensée durant les années 80 et 90. On voit la lente évolution de l'opinion qui est, à cette époque, dans une conception religieuse du mariage et du couple : un homme et une femme et non une conception civile qui, dans son ADN, doit accepter tous les couples quels qu'ils soient sur le principe de l'égalité, l'un des fondements de la devise française. Ce documentaire montre la vision archaïque et patriarcale du couple à la fin du XX siècle qui va évoluer lentement.

Le bonheur des autres ça n'a jamais fait le malheur des uns.

Denis Quinqueton, Militant pour le collectif du Contrat d'Union Civile

Un combat social et politique

Dans la seconde partie du documentaire, on peut découvrir les débats qui s'engagent au sein du Parlement en 2012/2013 et l'extrême violence entre les députés et ministres sur le fait d'accepter ou non le mariage homosexuel. Sous le quinquennat de François Hollande, c'est l'ancienne garde des Sceaux et ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui porte à bout de bras le projet de loi visant à ouvrir le mariage et l'adoption aux personnes en couple de même sexe.

Dans un hémicycle où les tensions s'exacerbent, elle défend comme jamais ses convictions face à une presse en demi teinte tout comme l'opinion publique ainsi que députés et sénateurs qui l'attaquent de front pour certains et la soutiennent pour d'autres. 

Le film présente une synergie de questionnements sur l'identité, la sexualité, l'égalité dans le droit. Le besoin de reconnaisance et de respect. Une ouverture d'esprit qui montre que la société évolue et que le droit, loin d'être immuable, doit évoluer vis-à-vis de ce que les législateurs demandent. Le film dénonce aussi l'homophobie et la discrimination qu'une certaine partie de la société a encore contre cette catégorie de la population.

Le téléspectateur est amené à réfléchir et à se remettre en question par rapport à cette minorité qui demande à avoir les même droits. Des sujets encore d'actualité en 2021 avec le débat sur la procréation médicalement assistée, la PMA. Actuellement, la PMA comme la GPA (gestation pour autrui) sont toujours interdit en France sur le principe de l'éthique. La loi de bioéthique de 1994 encadre sévèrement l'accès à la PMA et oublie les femmes célibataires et couples lesbiennes.

Enfin, grâce à des témoignages, cet inédit aborde les thèmes de la filiation et de la monoparentalité. Il présente des couples homosexuels, leurs parcours pour avoir un enfant, leurs doutes et leurs désirs de fonder une famille. Engagé pour la défense de la communauté LGBT, il montre que le chemin pour l'égalité est encore compliqué.

La situation en 2021 en France

Aujourd'hui, la situation concernant les homosexuels et lesbiennes s'est améliorée. Ils sont mieux acceptés par la société et reconnus par le droit qui leur accorde une meilleure reconnaisance qu'il y a quarante ans. La PMA est à ce jour, toujours en pourparler entre le Sénat et l'Assemblée Nationale. De nombreux évènements ont lieux en France et dans le monde pour faire valoir les droits et la reconnaissance des hommes et des femmes homosexuels dans la société.

On peut noter notamment les nombreuses Gay Pride dans les plus grandes métropoles du monde, la journée mondiale contre l'homophobie le 17 mai.

Plusieurs associations luttent toujours pour la protection de cette minorité et sur la recherche d'un traitement contre le sida comme l'association du Sidaction ou encore Urgence Homophobie. Lors des évènements LGBT qui prônent la défense de cette minorité, plusieurs villes de France apportent leur soutien aux différentes causes et manifestations, notamment en affichant les couleurs du drapeau LGBT sur les monuments.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mairie de Toulouse 🌈 (@toulousefr)

Pour découvir en images l'évolution de ce combat, rendez-vous lundi sur France 3.

Extrait du documentaire : Du PACS à la PMA

 

La France en vrai

Documentaire écrit par Marie Guilloux et Sylvie Schweitzer.

Réalisé par Marie Guilloux avec la coproduction : Tamara Films et Bleu Iroise / France Télévisions.

A voir et revoir sur na.france3.fr 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
homophobie société lgbt+ diversité la france en vrai à l'antenne vos rendez-vous