Elections régionales : comment ça marche

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Gibert .

Les élections régionales de 2015 se tiennent les 6 et 13 décembre prochains. Qui élit-on? Pourquoi? Jusqu'à quand peut-on s'inscrire? Pas facile de s'y retrouver après la réforme territoriale.

Une nouvelle région aussi peuplée que le Danemark et vaste comme l'Autriche


Le nouvel espace regroupant l'Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes est le 4ème espace le plus peuplé de France avec 5,8 millions d’habitants. Avec une superficie de 84 000 km2, elle est la plus grande nouvelle région française, équivalente à un pays comme l’Autriche.


Qui vais-je élire?

Pour tenir compte de la réalité démographique des territoires, les élus aquitains seront bien plus nombreux que leurs collègues : 102, contre 85 élus siégeant aujourd’hui à Bordeaux, pour 57 picto-charentais (55 aujourd’hui) et 24 limousins (contre 43 membres actuellement).

  • 13 pour la Charente ;
  • 22 pour la Charente-Maritime ;
  • 10 pour la Corrèze ;
  • 6 pour la Creuse ;
  • 15 pour la Dordogne ;
  • 48 pour la Gironde ;
  • 14 pour les Landes ;
  • 12 pour le département de Lot-et-Garonne ;
  • 23 pour le Pyrénées-Atlantiques ;
  • 14 pour les Deux-Sèvres ;
  • 16 pour la Vienne ;
  • 14 pour la Haute-Vienne.

A peine élus, les conseillers généraux auront par ailleurs la difficile tâche de donner un nom à cette nouvelle région. Les noms provisoires ne sont que l'addition des noms des régions qui ont fusionné.

Les candidats en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Les têtes de liste des principaux partis déjà sont connues

• Alain Rousset (PS - PRG)
Alain Rousset est le président socialiste de la région Aquitaine depuis 1998. Il est député de Gironde depuis 2007

• Virginie Calmels (LR - UDI - MoDem)
Virginie Calmels est la première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux depuis 2014.

• Françoise Coutant (EELV)
Françoise Coutant est vice-présidente de la région Poitou-Charentes depuis 2010. Elle est aussi conseillère municipale à Angoulême.

• Jacques Colombier (FN)
Jacques Colombier a été conseiller régional d'Aquitaine de 1986 à 2010 et conseiller municipal de Bordeaux de 1989 à 2008. 

• Olivier Dartigolles (PCF)
Olivier Dartigolles est porte-parole national du Parti communiste français depuis 2006. Il est conseiller municipal de Pau depuis 2008.

• Guillaume Perchet (Lutte ouvrière)
Guillaume Perchet est électronicien à Bordeaux. Il a été numéro 2 sur la liste de Lutte ouvrière aux européennes de 2014.

Comment vais-je les élire?

Le scrutin des élections régionales repose sur une proportionnelle à deux tours avec prime majoritaire.
Au premier tour, la liste qui obtient la majorité absolue des suffrages (50% +1 au minimum) obtient automatiquement le quart des sièges à pourvoir. Le reste est réparti entre toutes les listes (dont la majoritaire) proportionnellement au score obtenu. Seules celles ayant fait plus de 5% peuvent obtenir des sièges.

En cas d'absence de majorité absolue, un second tour a lieu.
Pour se maintenir, une liste doit avoir obtenu au moins 10% des suffrages. Les listes peuvent être modifiées ou fusionner avec celles qui ont obtenu au moins 5% des suffrages. La répartition des sièges ne change pas par rapport au premier tour, sauf que la majorité absolue n'est plus requise. La liste qui obtient la majorité relative remporte toujours un quart des sièges et le reste est répartie selon le score.

Comment puis-je m'inscrire sur les listes électorales?

Pour voter, il faut évidemment être inscrit sur une liste électorale. Il faut également avoir au moins 18 ans la veille du premier tour (6 décembre) et être de nationalité française. Il est possible de s'inscrire, sous réserve de posséder une pièce d'identité valide:
  • A la mairie de son domicile (adresse juridique).
  • A la mairie de la commune où l'on paye ses impôts locaux depuis au moins 5 ans.
  • A la mairie de son lieu de résidence (adresse où y réside "effectivement") si l'on y vit de façon continue et depuis au moins 6 mois.
  • A la mairie de sa commune où l'on est assujetti en tant que fonctionnaire.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité