Elections régionales : il n'y aura pas de profession de foi de la liste LREM-UDI-MoDem distribuée en Nouvelle-Aquitaine

Pour le second tour des élections régionales, les plus de quatre millions d'électeurs de la Nouvelle-Aquitaine ne recevront pas la profession de foi de la liste LREM-MoDem-UDI menée par Geneviève Darrieussecq. En cause, selon le directeur de campagne, "une défaillance de leur imprimeur".

Photo d'illustration. Les bulletins de vote des candidats aux élections régionales en Nouvelle-Aquitaine lors du premier tour, dimanche 20 juin 2021.
Photo d'illustration. Les bulletins de vote des candidats aux élections régionales en Nouvelle-Aquitaine lors du premier tour, dimanche 20 juin 2021. © Mathieu Herduin - Maxppp

Nouveau cafouillage dans la distribution de la propagande électorale pour le second tour des élections régionales. En effet, aucun des électeurs de Nouvelle-Aquitaine ne recevra la profession de foi de la liste conduite par Geneviève Darrieussecq (LREM-MoDem-UDI), comme le confirme le directeur de campagne de cette dernière, Bernard Moncoucy.

"Il s'agit d'une défaillance de notre imprimeur", regrette-il. Ce dernier n'aurait pas pu imprimer et acheminer à temps, ce mercredi midi, les professions de foi pour les remettre à l'entreprise chargée de la distribution en Nouvelle-Aquitaine. "Nous avons proposé d'acheminer nous-même les documents vers les centres de mise en pli, mais cela a été refusé", précise-t-il.

"Cette faute est extrêmement préjudiciable d’un point de vue démocratique puisqu’elle entrainera une confusion chez les électeurs qui recevront les professions de foi de toutes les listes sauf de la nôtre" déplore la communication de Geneviève Darrieussecq dans un communiqué. 

Autre retard dans le Lot-et-Garonne

En revanche, les bulletins de vote ont bien été imprimés et livrés à temps, souligne Bernard Moncoucy. Sauf dans le Lot-et-Garonne, où le processus de distribution est différent des autres départements de la région. Ici, ce sont bien les bulletins de vote à destination des bureaux qui n'ont pas été délivrés à temps par les représentants de la liste LREM-MoDem-UDI. En cause ? Toujours une défaillance de l'imprimeur, selon le directeur de campagne de Geneviève Darrieussecq.

Afin que les électeurs puisse quand même voter pour la liste conduite par cette dernière, ses représentants devront réaliser l'acheminement eux-même. "Nous nous sommes organisés avec les militants pour les distribuer dans chaque bureau de vote", indique Bernard Moncoucy.

EELV également concernée 

Selon nos informations, la liste menée par EELV a aussi connu des difficultés qui priveront une partie des électeurs néo-aquitains de la profession de foi de Nicolas Thierry. 

Rien à signaler en revanche chez les trois autres candidats. Du côté de la communication d'Alain Rousset (le président sortant), on souligne les difficultés soulevées par l'organisation de cette double élection départementale et régionale. L'équipe a fait appel à un imprimeur local pour limiter les risques. 

C'est également le cas de l'équipe de Nicolas Florian (Les Républicains), dont l'entourage raille un certain amateurisme de leurs concurrents concernés par cette déconvenue. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections