Fortes chaleurs : des records battus dans la région

Cette journée de mardi était annoncée comme la plus chaude de la semaine et elle a tenu ses promesses. Des records de chaleur pour une fin juin ont été battus en plusieurs endroits. C'est à Prin-Deyrançon, dans les Deux-Sèvres, qu'il a fait le plus chaud aujourd'hui avec 39,4 degrés.

Les prévisionnistes de Météo-France à Poitiers avait annoncé le coup de chaud sur le Marais Poitevin, c'était bien vu. Il a fait 39,4 degrés à la station de Prin-Deyrançon à quelques kilomètres au sud du Marais. Il a fait très chaud également en Charente. La température la plus élevée à été relevée entre Ruffec et Angoulême, à la station de St-Front avec 39,3 degrés.
La Rochelle a elle aussi battu son record de chaleur pour une fin juin avec 37,6 degrés. A Poitiers, le thermomètre a grimpé jusqu'à 36 degrés. Le record établi date de 1952 avec 36,6 degrés.
La chaleur va persister tard dans la soirée car il est prévu qu'à la tombée de la nuit, les températures soient de 30 à 33 degrés.


Pas encore de véritable canicule

Et cette vague de chaleur est partie pour durer et certainement au moins jusqu'au 14 juillet. Les températures vont chuter un peu  jeudi mais elles repartiront à la hausse dès vendredi pour atteindre des niveaux équivalents à ceux mesurés aujourd'hui. La semaine prochaine sera, elle aussi, très chaude.
Pour l'instant, Météo France ne parle pas de canicule car pour déclarer l’alerte canicule, il faut que sur trois jours consécutifs, la température minimale de la nuit ne descende pas en dessous de 20 degrés et que la température maximale reste au-dessus de 36 degrés. Ce qui ne devrait pas se produire en raison de la baisse des températures attendue pour jeudi. La région devrait en revanche rester dans sa grande majorité épargnée par les orages qui se produiront plutôt sur la Vendée et pourraient déborder sur le bocage bressuirais.