• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les frelons et guêpes prolifèrent en cette fin d’été

Un nid de frelons tout juste retiré. A l'intérieur, les larves bougent encore ! / © Franck Petit
Un nid de frelons tout juste retiré. A l'intérieur, les larves bougent encore ! / © Franck Petit

Les conditions climatiques du printemps et du début de l’été font que les nids de guêpes et frelons sont 3 fois plus nombreux que la normale. Les entreprises de désinsectisation sont débordées en Limousin.
 

Par Franck Petit

Cette année, le printemps a été très doux et humide. Les 3 départements limousins n’ont connu aucune gelée tardive en 2018. La mortalité des reines dans les nids de guêpes et frelons a donc été très quasiment nulle. Toutes ont pu aller créer un nid. Voilà pourquoi leur nombre a explosé.

Quand elles trouvent une entrée sous un toit, les guêpes peuvent aller créer leur nid à plus de 1,5 mètre de cette dernière. La taille peut doubler tous les 15 jours. Si rien n’est fait, au début de l’automne, elles vont se protéger dans la laine de verre et pourront même aller jusqu’à percer le placoplatre et entrer dans la maison. Voilà pourquoi il est important de détruire les nids quand ils se trouvent dans un grenier.

Il est nécessaire de tuer la reine, de gazer les autres insectes et de retirer physiquement le nid pour qu’il ne puisse pas se régénérer.
 

Réfléchir avant d’agir

Les guêpes de terrier sont beaucoup moins dangereuses et même utiles pour manger certaines larves quand elles créent leur nid dans un endroit peu fréquentés et où elles ne risquent de piquer personne.
Dans ce cas précis, il n’est pas nécessaire de les tuer.
 

Les frelons

Les frelons européens et asiatiques sont souvent repérés le soir quand ils volent autour des lampes allumées sur la terrasse.

La méthode pour les retirer reste la même. Les exterminateurs sont habillés avec un vêtement en cotte de maille pour éviter les piqures. Ils sont même dotés de visières anti-projection. Les frelons asiatiques sont connus pour projeter leur venin dans l’œil. Les tissus des yeux peuvent alors être abîmés. Il faut être prudent.

Une fois la reine tuée, le nid gazé et supprimé, les rescapés peuvent encore voler pendant quelques jours avant de partir renforcer d’autres colonies.

L’intervention de l’entreprise de désinsectisation coûte entre 90 et 120 euros.
 

 

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus