• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Gilets jaunes : suivez le 5e samedi de mobilisation en Poitou-Charentes

Ce matin à Auchan sud à Poitiers / © BOMBARD François / France 3 Poitou-Charentes
Ce matin à Auchan sud à Poitiers / © BOMBARD François / France 3 Poitou-Charentes

Le mouvement des "gilets jaunes" manifeste pour le cinquième samedi consécutif. Selon la gendarmerie, la situation est "plutôt calme" dans les quatre départements. 

Par M.B

"Macron Démission", "Referendum populaire", ce sont les mots d'ordre que l'on retrouve dans les manifestations des gilets jaunes aujourd'hui un peu partout en France et dans notre région. 

Une petite centaine de personnes s'est mobilisée dès 9h ce matin à Poitiers sud.  Ceux que nos équipes ont rencontrés sur place sont toujours motivés et affirment vouloir rester "jusqu'à Noël s'il le faut" et ce malgré le froid glacial. 

Parmi eux, certains ont marché en direction du "Grand large" quand d'autres ont rejoint les"gilets jaunes" réunis au Parc des expositions de Poitiers afin d'organiser une Assemblée constituante. 
 
Ce matin à Auchan Sud à Poitiers / © "Gilets jaunes Poitiers"
Ce matin à Auchan Sud à Poitiers / © "Gilets jaunes Poitiers"


Le rassemblement, organisé sur Facebook prévoit d'aborder les thèmes de la représentation du mouvement. "Faut-il des portes-paroles officiels ? Comment porter les revendications et les doléances ? Quelles sont les stratégies et solutions possibles ?" Ou encore "comment intégrer l'ensemble des luttes actuelles ?" Autant de questions auxquelles ont tenté de répondre les manifestants présents. 

D'autres "gilets jaunes" de la Vienne ont décidé de se mobiliser... pour le Secours Populaire, également sur le parking du parc des expositions de Poitiers pour une collecte exceptionnelle. Selon le groupe facebook "Gilets jaune Poitiers", ils proposent aux participants "1 euro symbolique par personne et des dons de jouets en bon état". Tous les dons seront reversés au Secours Populaire.
 

 

Et parmi les poitevins se sont glissés  trois "gilets jaunes" venus ... de Lozère ! Ils sont partis le 3 décembre dernier de Mende. Dans leur marche vers Paris, ces "gilets jaunes" sont arrivés hier soir à Poitiers. Ils vont de rond-point en barrage pour récolter les revendications des "Français mécontents" tout au long de leur parcours.

"On est tout à fait contre les violences, nous on est là pour amener les doléances de tout le monde au 'Roi Soleil' à Paris", a raconté 'Ricou' à notre équipe sur place. 


Toujours à Poitiers, la manifestation s'est déplacée vers 15h depuis Poitiers sud direction le centre ville. Une opération "péage gratuit" a duré 45 minutes à Poitiers sud, sans intervention de la gendarmerie. 


 

"Péage gratuit" à Poitiers Sud / © Antoine Morel / France 3
"Péage gratuit" à Poitiers Sud / © Antoine Morel / France 3



Les manifestants localisés au rond-point d'Auchan sud ont été évacués par les forces de l'ordre vers 17h. Selon notre reporter sur place, environ 150 personnes sont présentes.

 

A Poitiers vers 17h, les forces de l'ordre discutent avec les gilets jaunes avant d'évacuer le rond-point / © Antoine Morel / France 3 Poitou-Charentes
A Poitiers vers 17h, les forces de l'ordre discutent avec les gilets jaunes avant d'évacuer le rond-point / © Antoine Morel / France 3 Poitou-Charentes
Un mois de mobilisation ici à Poitiers sud / © Antoine Morel / France 3 Poitou-Charentes
Un mois de mobilisation ici à Poitiers sud / © Antoine Morel / France 3 Poitou-Charentes


Selon les images d'un internaute qui filmait sur facebook en direct, des lacrymogènes ont été tirés en direction des manifestants par les forces de l'ordre. Une intervention assez musclée est visible sur la vidéo devant Auchan. Sur les images, certains "gilets jaunes" tentent de parlementer avec les autorités. On entend un gendarme mobile essayer de les convaincre de laisser circuler les automobilistes (12'23). La personne qui filme déplore un "dialogue fermé, d'entrée". 

Le magasin Auchan décide également de fermer ses portes (15'30), un choix habituel pour laisser les personnes sortir par l'arrière du magasin comme cela avait été le cas il y a deux semaines. 

La mobilisation a pris fin à 18h.
 

Châtellerault 


Le secteur de la Main Jaune, lieu emblématique de la mobilisation à Châtellerault, était très occupé ce samedi matin. Environ 300 "gilets jaunes" se sont retrouvées sur le rond-point sous la pluie. Ils ont eu la visite du député N. Turquois, venu discuter. Aucun blocage n'est à signaler mais la sortie d’autoroute de Châtellerault-Nord est fermée. 

© Antoine Morel / France 3
© Antoine Morel / France 3
A Châtellerault ce matin / © Antoine Morel / France 3
A Châtellerault ce matin / © Antoine Morel / France 3



En Charente et Charente-Maritime  

A Cognac, une soixantaine de manifestants sont présents au rond point de la Trache à sans freiner la circulation, indique un confrère de Sud Ouest sur place. 

Mains sur la tête et à genoux, minute de silence, environ 70  "gilets jaunes" se sont rassemblés devant la préfecture de la Rochelle vers 11h30. On pouvait entendre des concerts de casseroles et tambours. Selon notre confrère de Sud Ouest, une centaine de "gilets jaunes" se sont retrouvés dans le calme sur le parking du Parc des expositions puis vers le Vieux Port pour manifester. 
 
A Rochefort ce matin / © Eric Vallet / France 3 Poitou-Charentes
A Rochefort ce matin / © Eric Vallet / France 3 Poitou-Charentes
 
A Rochefort, même scène et même motivation : 

"Monsieur Macron ne nous entend pas. Je l'engage à aller voir les travailleurs handicapés, les nécessiteux, tous les gens qui aujourd'hui vivent le quotidien, que lui ne vit pas et ne ressent pas", s'indigne Agnès, une "gilet jaune".

 

Dans les Deux-Sèvres

Plusieurs barrages filtrants sont organisés sur le rond-point de la Mude à Niort et ont provoqué quelques ralentissements de la circulation.

Reportage de Dominique Laveau et Guillaume Soudat à La Crèche 
 



Selon la gendarmerie, la situation peu avant midi reste "plutôt calme" dans les quatre départements. 

Sur le même sujet

Donald Trump fait-il peur aux viticulteurs bordelais ?

Les + Lus