Mort d'un homme et d'un adolescent mis en cause dans le décès d'un gendarme : ce que l'on sait

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Un adolescent âgé de 15 ans et son père ont été retrouvés morts ce mardi matin dans un bois de Salles en Gironde par les pompiers. Il s'agit du jeune homme mis en examen pour avoir mortellement percuté un gendarme.

Par Amy Mcarthur

C'est l'hypothèse de l'homicide suivi par un suicide que le parquet retient en fin de journée mardi. 

Un adolescent âgé de 15 ans et son père ont été retrouvés morts ce mardi matin dans un bois de Salles en Gironde par un couple de chasseurs qui a prévenu les pompiers. L'adolescent  retrouvé décédé est le jeune mis en cause et placé en garde à vue après le décès d'un gendarme, percuté par une moto à Salles le 4 février.

Selon les premiers éléments de l'enquête communiqués par le parquet de Bordeaux, 

les constations médico-légales effectuées sur le lieu des faits ont permis, sous réserve de ce que l’enquête en cours pourra encore révéler, de privilégier l’hypothèse d’un scénario dans lequel le père a tiré sur son fils en premier avant de retourner l’arme contre lui.

Un passage à l'acte écrit


Le père et son enfant auraient quitté leur domicile lundi après-midi, sous prétexte de rendre visite à un membre de la famille. Constatant l'absence d'un fusil de chasse et n'ayant pas de nouvelles de leur part, la mère du mineur a donné l'alerte à la gendarmerie de Biganos à 22h45. 

D'après le parquet, "la géolocalisation des portables a été initiée sans délai…mais n’a pas permis d’identifier avec précision la zone dans laquelle ils étaient susceptibles de se trouver. Les recherches entreprises en même temps par la gendarmerie de Gujan Mestras et Biganos à proximité du domicile des protagonistes se sont avérées difficiles en raison de l’existence à cet endroit de nombreuses zones boisées d’accès rendues très difficile par les intempéries."

Trois lettres, vraisemblablement rédigées par le père et à destination de ses proches, ont été retrouvées. Une au domicile familial et deux dans la voiture familiale. Elles faisaient état d'un passage à l'acte imminent, d'après le parquet de Bordeaux. 

L'adolescent mis en cause et son père retrouvés morts à Salles : ce que l'on sait

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gironde : la ferme à spiruline du Val de l'Eyre

Les + Lus