Andernos : Mickaël Lenoir remporte la Coupe du monde des écaillers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Tavitian

Mickaël Lenoir, originaire d'Andernos, vient de remporter la Coupe du monde des écaillers, à Nice , le 4 mars.


Dix-huit nations étaient représentées, et c'est Mickaël  Lenoir un enfant du Bassin d'Arcachon qui a décroché la première place. Sa veste et ses prix lui ont été remis lors d'une cérémonie conviviale à la salle du Broustic d'Andernos en présence du maire de la commune, des représentants de la filière ostréicole, des écaillers et des restaurateurs.


De l'élevage à l'ouvert​ure

Mickaël Lenoir a commencé comme ostréiculteur sur le Bassin d'Arcachon à l'âge de 16 ans. Lassé d'élever des huîtres, il se met à les ouvrir et devient écailler à 20 ans. Il travaille sur Arcachon et Le Cap-Ferret.

Travailleur, volontaire et rempli d'une envie de réussir et de progresser il se lance dans les concours et championnats et décroche un premier titre de champion de France en 2012. Une première récompense, qui sera suivie de  5 titres de champion d'Aquitaine. Il est à chaque fois noté sur sa dextérité, l'hygiène (ses doigts ne doivent pas être en contact avec le mollusque), l'esthétique et la précision technique avec laquelle il ouvre les coquillages et dispose les fruits de mer.


En 2016 il termine à la 3ème place de la Coupe du monde, avant de monter sur la plus haute marche cette année.



Un métier trop peu considéré

Marié, père de 3 filles de 13, 10 et 2 ans, il travaille depuis le début de l'année 2018 dans la poissonnerie "Au bulot" à Andernos. Une commune qui a fêté dignement ce magicien des produits de la mer.




Un métier qui offre au moins 130 emplois actuellement. Mais un métier encore trop peu considéré. Le représentant des écaillers réclame un statut propre pour cette profession qui est  rattachée par son code APE à la catégorie des plongeurs (vaisselle en cuisine). Cette victoire française va sans doute apporter des arguments à la revendication de reconnaissance.