Arcachon: la saison touristique démarre fort en juillet, incertitudes pour le mois d'Août avec le pass sanitaire

Les professionnels du tourisme sont globalement satisfaits du démarrage de cette saison 2021 malgré les restrictions sanitaires et les difficultés de recrutement. Ils s'attendent à un mois d'Août en dent de scie avec la généralisation du passe sanitaire qui entrera en vigueur la semaine prochaine.
Une matinée pluvieuse début août à Arcachon
Une matinée pluvieuse début août à Arcachon © F3Aquitaine

"On a fait un très très bon mois de juillet. On revient à des chiffres de 2018, 2019 et même un peu supérieurs" se réjouit Lionel Pujade, directeur d'un camping au Teich, "ça nous fait beaucoup beaucoup beaucoup de bien". 

 

Lionel Pujade à la réception de son camping qui a fait le plein en juillet 2021 au Teich près d'Arcachon
Lionel Pujade à la réception de son camping qui a fait le plein en juillet 2021 au Teich près d'Arcachon © F3Aquitaine

 

Ses 140 emplacements sont presque tous loués, "on a tourné tout le mois à 80, 85% de remplissage" précise t-il constatant que les clients ont repris confiance, "ils savent qu'on peut les accueillir en toute sécurité, en respectant les règles sanitaires".

Les vacanciers sont là mais l'ambiance est loin d'être celle qui règne habituellement dans ce camping girondin témoigne Lionel Pujade. "Ils consomment leurs vacances très différemment, ils vont se ballader, ils recherchent les espaces nature, ils préfèrent aller à la plage qu'à la piscine. Avant les gens se regroupaient, ils participaient à des soirées, des concours de pétanque, c'était beaucoup plus festif, il y avait un mélange social beaucoup plus important. Là c'est vraiment différent".

 

La piscine d'un hôtel thalasso 4 étoiles à Arcachon où la clientèle est venue se faire chouchouter en ce mois de juillet 2021
La piscine d'un hôtel thalasso 4 étoiles à Arcachon où la clientèle est venue se faire chouchouter en ce mois de juillet 2021 © F3Aquitaine

 

Même satisfaction dans le secteur hôtelier. Juillet s'apparente à un mois d'août pour certains établissements. "La fréquentation est nettement en hausse cette année par rapport aux années précédentes, les clients ont vraiment envie de se faire chouchouter" rapporte le responsable de réception d'un hôtel thalasso d'Arcachon, Loïc Lassauce. 

Côté restauration, l'engouement a commencé dès la réouverture, après les 7 mois de restrictions, le 19 mai. "La saison a démarré très fort à ce moment là avec énormément de monde" reconnaît Delphine Gonzalès, propriétaire d'un restaurant dans le centre-ville d'Arcachon "et ça ne s'est pas tari depuis. Au début c'était les personnes âgées et maintenant c'est la clientèle classique. On est à peu près sur la même fréquentation que l'an dernier".

Les restaurateurs sont pénalisés dès que les températures chutent et que la pluie apparaît
Les restaurateurs sont pénalisés dès que les températures chutent et que la pluie apparaît © F3 Aquitaine

Le début de saison est prometteur mais reste l'aléas météo. Les terrasses se vident dès que le ciel se couvre et que les températures chutent ce qui est le cas depuis quelques jours. 

Delphine Gonzales avoue par ailleurs que la saison est particulière du fait des difficultés de recrutement. Elle doit combler les trous de planning avec son mari. "Le personnel n'a pas du tout répondu présent à l'appel, certains ont même complètement disparu alors qu'ils ont été payés pendant tout le confinement. Ce sont des mineurs qui sont venus se présenter, on voulait pas trop en prendre au début et finalement c'étaient les seuls qui étaient motivés pour travailler".

Les incertitudes du mois d'août

La généralisation du passe sanitaire qui doit entrer en vigueur le 9 août chamboule les habitudes. Des réservations ont déjà été annulées et les hôteliers reçoivent de nombreux appels de clients inquiets de savoir comment pourra se dérouler leur séjour.

 

Y aura t-il autant de touristes au mois d'août avec la généralisation du passe sanitaire ?
Y aura t-il autant de touristes au mois d'août avec la généralisation du passe sanitaire ?

 

"Pas mal de clients nous font savoir qu'ils n'ont pas encore pu se faire vacciner et qu'ils ont des difficultés à trouver des rendez-vous de dernière minute pour des tests. Ceux là n'auront pas accès à la salle de restaurant, ni au buffet du petit déjeuner et ne pourront pas non plus accéder au centre de thalassothérapie où le passe sanitaire est imposé" indique Loïc Lassauce. 

Le chef de réception s'attend à une activité en dent de scie avec des appels pour le soir même ou le lendemain.

Dans son camping Lionel Pujade lui sera moins impacté, à l'excepté de l'espace restauration. "Mais on est toujours dans l'attente d'un éventuel arrêté préfectoral ou de décrets sanitaires de la part du gouvernement, on est sous tension en permanence" avoue t-il.

Regardez le reportage de  Myriam Mannhart et Taliane Elobo :

durée de la vidéo: 01 min 32
Premier bilan touristique du mois de Juillet à Arcachon

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie