Arès : un nouveau centre de traitement des boues pour désenvaser le nord du bassin d'Arcachon

Les boues vaseuses sont devenues très problématiques notamment dans le port et dans la zone de mouillage de la commune d'Arès. Un nouveau centre de traitement novateur de huit hectares va être construit pour recycler la vase.

Le port ostréicole d'Arès, sur le bassin d'Arcachon, est envahi par les boues vaseuses.
Le port ostréicole d'Arès, sur le bassin d'Arcachon, est envahi par les boues vaseuses. © Sylvie Tuscq-Mounet

C'est un fléau au nord du bassin d'Arcachon. Les boues ont envahi le port d'Arès et la zone de mouillage du Tracasse jusqu'à gêner la navigation et rendre le secteur dangereux pour les plaisanciers et les professionnels de la mer.

Draguer et stocker les sédiments

"A cause de l'envasement, il faut sortir une heure plus tard et rentrer au port une heure plus tôt par rapport aux horaires des marées. Et on s'enfonce même équipés de patins, on peut s'enfoncer jusqu'à la taille", explique Xavier Daney, maire de la commune d'Arès. C'est devenu urgent de désenvaser. Mais pour draguer la vase, il faut un espace de stockage. La ville d'Arès a prêté un espace déboisé de 8 hectares dans la forêt au SIBA (Syndicat intercommunal du bassin d'Arcachon) pour implanter une nouvelle unité de gestion des sédiments.

Le projet de centre de traitement des boues du nord bassin à Arès.
Le projet de centre de traitement des boues du nord bassin à Arès. © Capture écran SIBA

"Il y aura des bassins de traitement conçus pour recevoir les boues fraîches qui sortiront directement du site de draguage, il y aura aussi des bassins de stockages des sédiments qui auront été préalablement égouttés et une aire de travail couverte pour stocker les sédiments secs qui seront ensuite employés vers des filières de valorisation", détaille Adelyne Roland chargée de mission pôle maritime au SIBA.
Un projet novateur où les sédiments seront entièrement traités sur le même site pendant six mois de l'année seulement pour préserver l'environnement. "La période de nidification des espèces de mars à septembre sera laissée sans traitement", selon la chargée de mission.

Le trou du Tracasse à Arès est une zone mouillage des bateaux devenue dangereuse d'accès à cause de la vase.
Le trou du Tracasse à Arès est une zone mouillage des bateaux devenue dangereuse d'accès à cause de la vase. © Sylvie Tuscq-Mounet

Cette nouvelle unité va accroître les capacités de stockage des vases de moitié sur le nord bassin . "Il y a six autres sites de traitement des boues dans le nord bassin, il nous fallait un septième pour être exemplaire en matière d'environnement", commente Yves Foulon, président du SIBA et maire d'Arcachon.

Coût du projet : 2,5 millions d'euros. Livraison : fin 2021.

VIDEO : reportage sur le projet d'un nouveau centre de traitement des boues à Arès ►

Bassin d'Arcachon : un nouveau centre de traitement des boues

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement économie littoral aménagement du territoire