Cap-Ferret : on demande aux propriétaires de ne pas louer pour ne pas créer d'afflux de population sur la presqu'île

La Nouvelle-Aquitaine ne connaît pas encore la vague épidémique mais les autorités sont vigilantes en cette période de confinement prolongé. La commune du Cap-Ferret sur le Bassin d'Arcachon invite les propriétaires à ne pas louer leurs biens notamment lors des vacances de Pâques.

Par CB et EG

Après avoir vu sa population passer de 8 à 12 000 personnes au tout début du confinement (le week-end du 13 au 15 mars avec parfois des arrivées de nuit), la commune veut restreindre l'afflux de population supplémentaire :

Philippe de Gonneville, maire de Lège-Cap-Ferret :

Nous ne souhaitons pas que les professionnels et non-professionnels louent des biens qui risqueraient d'attirer un supplément de population chez nous mettant en péril nos capacités d'offres de soins notamment au centre médical d'Arès, de médecins de ville déjà débordés, et notre capacité à fournir la nourriture pour tous.
 

Une "demande" qui fait polémique

Il ne s'agit pas d'une interdiction officielle de louer mais une demande explicite par écrit, émanant de l'office de tourisme de la Presqu'île, qui étonne certains loueurs.

Philippe Grall, loueur d'un meublé de tourisme, par exemple :

Tant que le Premier Ministre n'a pas annoncé que les vacances scolaires n'auraient pas lieu cette année, je ne vois pas pourquoi on nous dirait "Non".

Les professionnels ont anticipé

Les professionnels depuis 15 jours essaient de se projeter dans les prochains jours en évaluant les possibilités, en s'adaptant au contexte inédit de confinement et de limitation des déplacements.
Sandra Cazaubon est agent immobilier :

On a des demandes, qu'on refuse. Officiellement, le confinement est jusqu'au 15 avril : à ce jour, on ne fait aucune location. On se l'interdit. C'est : "on reste chez nous."

En attendant, elle s'affaire actuellement à des annulations des locations des vacances de Pâques, enregistrées bien avant les mesures de confinement, et le remboursement des accomptes. Eventuellement pour proposer le report des séjours...

Pour l'heure, seules les demandes portant sur le mois d'août sont envisagées.

Sur le même sujet

Les + Lus