Noël et déconfinement : pas d'afflux de vacanciers sur le Bassin d'Arcachon

Malgré le déconfinement et la fermeture des remontées mécaniques en montagne, les vacanciers ne semblent pas s'être rués sur le littoral aquitain. Sur le Bassin d'Arcachon, l'affluence est limitée, comparable aux années précédentes, ce qui peut décevoir certains hôteliers. 

Pas d'affluence sur la jetée d'Arcachon ce samedi 19 décembre.
Pas d'affluence sur la jetée d'Arcachon ce samedi 19 décembre. © France 3 Aquitaine

Ambiance plutôt calme à Arcachon ce samedi 19 décembre, jour de l'arrivée des vacanciers de Noël. Malgré la fermeture partielle des stations de ski et le déconfinement, il ne semble pas y avoir eu une ruée de touristes sur le littoral aquitain. 

À l'office de tourisme, on observe une fréquentation comparable aux années précédentes, comme le souligne Louise Nigou, conseillère. "Cela fait plusieurs années que nous observons une augmentation de la fréquentation pour les vacances de Noël, [...] mais c'est une tendance qui n'est pas nouvelle. Et je pense que pour l'instant, ça va être assez similaire aux années précédentes" estime-t-elle. 

L'impact du couvre-feu

Du côté des professionnels de l'hébergements, qui pouvaient espérer rattraper un peu cette année difficile pendant les fêtes, c'est un peu décevant.  

Comme pour Annie Bourdoux, propriétaire de l'hôtel Villa Teranga, dont seulement 15% à 20% des chambres sont réservées pour les 15 jours de vacances. "Aujourd'hui, si vous venez avec un couvre-feu à 20 heures, et pas de possibilité de dîner, vous faites quoi ?" s'interroge-t-elle. 

Avec la situation sanitaire, les vacanciers sont encore plus enclins à réserver leurs séjours à la dernière minute, en fonction de la météo. La situation pourrait donc s'améliorer dans les jours à venir pour les professionnels du tourisme. 

→ regardez le reportage de Nathalie Pinard de Puyjoulon et Jean-Michel Litvine : 

Pas d'afflux de vacanciers sur le Bassin d'Arcachon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie vacances sorties et loisirs santé société coronavirus/covid-19