Un trafic de civelles démantelé en Gironde et en région parisienne

Au total, pas moins de 180 kilos de civelles, une espèce protégée, ont été découverts dans une voiture contrôlée sur l'A63 par la brigade d'Arcachon, ainsi que dans un lieu de stockage en région parisienne.

Le 8 janvier dernier la brigade des douanes d'Arcachon contrôle un véhicule utilitaire sur l'A63 avec deux personnes à son bord. 
En fouillant le véhicule, ils mettent à jour un système ingénieux de conservation consistant en de nombreux ballots plastiques enfermant des plaques d'isolation en polystyrène. Sous ces ballots, se trouve une cavité oxygénée permettant l'accueil des poissons vivants. Les douaniers découvrent également un autre bidon contenant près de 30 kg de civelles congelées, une espèce protégée

Cent-cinquante kilos découverts en Ile-de-France

Les deux chauffeurs n'étaient pas en possession d'autorisation de détention de cette espèce protégée. L'affaire a été confiée au parquet de Mont-de-Marsan. L'enquête, conduite par le Service d'enquête judiciaire des finances de Bordeaux, a permis de démanteler en région parisienne un lieu de stockage clandestin où ont été retrouvées 150 kg de civelles supplémentaires. 

Une espèce protégée

Une information judiciaire a été ouverte et les deux chauffeurs ont été mis en examen et placés en détention provisoire.  Ce braconnage est à l'image du trafic qui existe en Europe, du fait de la protection de cette espèce, dont la pêche est encadrée par des quotas de consommation et de repeuplement. 

La civelle ou Pibale peut se vendre jusqu'à 900 euros le kilo en France et jusqu'à 5 000 euros en Asie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité